Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Défense Actualité Systèmes

Des missiles Patriot pour le Moyen-Orient

Lockheed Martin sera le fournisseur principal des missiles PAC-3 à destination de Bahreïn. © Lockheed Martin

Le département d'Etat américain a annoncé que des systèmes de missiles Patriot pourraient être vendus aux Emirats Arabes Unis et au royaume de Bahreïn.

Le 3 mai, l'agence américaine chargée de la coopération en matière de défense et de sécurité (DSCA) a annoncé que deux contrats étaient au cours de négociations en vue de fournir des systèmes de missiles Patriot à des Etats du Moyen-Orient. Ainsi, le département d'Etat a donné son feu vert en vue de la vente aux Emirats Arabes Unis de 452 missiles PAC-3 MSE (missile segment enhanced) ainsi que les équipements associés, pour un montant estimé à 2,728 Md$. S'il est approuvé par le Congrès américain, ce contrat comprendra également le matériel de formation ainsi que les pièces de rechange, afin d'assurer la bonne maintenance du matériel.

En parallèle la DSCA a annoncé que des négociations étaient en cours avec Bahrein en vue de fournir au Royaume 60 missiles PAC-3 MSE et 36 missiles MIM-104E GEM-T, pour un montant de 2,478 Md$. Cette FMS, qui doit encore être approuvée par le congrès américain afin d'être officialisée, comprend d'autres équipements tels que des radars et stations de contrôle. Comme pour les Emirats Arabes Unis, cette FMS inclut du matériel de formation ainsi que des pièces permettant d'assurer le MCO du système.

Dans les deux cas, la DSCA a rappelé l'enjeu derrière un tel contrat, qui permettra d'accroître les moyens de ces deux alliés du Moyen-Orient et de renforcer l'interopérabilité avec les Etats-Unis. Cette FMS « viendra renforcer la capacité des Emirats Arabes Unis à faire face aux menaces aériennes actuelles et futures », rapporte la DSCA. De la même façon, « Bahrein emploiera le système Patriot pour améliorer ses capacités de défense anti-missiles, défendre son intégrité territoriale et dissuader les menaces régionales », ajoute la DSCA.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.