Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Aviation Civile Actualité Aviation légère et d'affaires

Denali, nom officiel du monomoteur SETP de Cessna

Vue de synthèse du SETP dont le nom officiel est Cessna Denali. le premier vol est prévu pour 2018. © Cessna Textron Aviation

Textron a dévoilé, lors de l'ouverture du salon de l'EAA à Oshkosh, le nom de son dernier né. En 2015, c'est sur ce salon même qu'il avait été annoncé, sous le nom générique de Single Engine TurboProp (SETP).

Le dernier monomoteur né en date de Cessna se nomme Denali,et le constructeur nord-américain affiche clairement la couleur : Textron veut rivaliser avec le TBM900 de Daher-Socata et/ou le PC-12 de Pilatus.

L'appareil aura une vitesse de croisière de 285 kts et une masse maximale carburant de 1 100 livres (499 kg). Avec un rayon d'action planifié de 1 600 nautiques (2 964 km) avec un pilote et quatre passagers, le Denali sera capable de rallier Los Angeles à Chicago, New York à Miami, Londres à Moscou ou Genève à Istanbul.


Le programme vise le premier vol en 2018, avec une cabine qualifiée de « plus grande et plus confortable de sa catégorie, avec les meilleurs coûts opérationnels de sa catégorie », comme le mentionne le communiqué de presse. L'appareil incorporera une avionique Garmin G3000, un équipement TAWS (Terrain Awareness Warning Systems) et la capacité ADS-B.


L'appareil sera motorisé par le nouveau turbopropulseur de General Electric qui développera une puissance de 1 240 chevaux sur arbre. Ce turbopropulseur disposera de 4 000 heures TBO. L'appareil se verra équipé d'une hélice à cinq pales McCauley de 105 pouces de diamètre (2,6 m).

L'appareil aura une vitesse de croisière de 285 kts et une masse maximale carburant de 1 100 livres (499 kg). Avec un rayon d'action planifié de 1 600 nautiques (2 964 km) avec un pilote et quatre passagers, le SETP sera capable de rallier Los Angeles à Chicago, New York à Miami, Londres à Moscou ou Genève à Istanbul.

Le programme vise le premier vol en 2018, avec une cabine qualifiée de « plus grande et plus confortable de sa catégorie, avec les meilleurs coûts opérationnels de sa catégorie », comme le mentionne le communiqué de presse. L'appareil incorporera une avionique Garmin G3000, un équipement TAWS (Terrain Awareness Warning Systems) et la capacité ADS-B.

L'appareil sera motorisé par le nouveau turbopropulseur de General Electric qui développera une puissance de 1 240 chevaux sur arbre. Ce turbopropulseur disposera de 4 000 heures TBO. L'appareil se verra équipé d'une hélice à cinq pales McCauley de 105 pouces de diamètre (2,6 m).

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.