Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Défense Actualité ravitailleurs

De nouveaux retards pour le KC-46A ?

Latécoère fournira la porte d'accès arrière de l'avion ravitailleur Boeing KC-46A © Boeing

Le remplacement des ravitailleurs en vol KC-135 par le KC-46A de Boeing est un enjeux majeur pour l'US Air Force. Le programme prévoit l'acquisition de 179 appareils pour un coût total de plus de 35 Md$. Si les coûts ont été bien maîtrisés jusqu'à présent - le coût global du programme a même été réduit - le développement de l'appareil s'est lui révélé plus complexe que prévu.

Dans un récent rapport, le GAO (Equivalent américain de la cour des comptes) annonce qu'une seule des trois technologies identifiées comme clef pour ce programme est arrivée à maturité. Il s'agit d'un logiciel de gestion de la situation tactique. Les deux autres technologies clefs, dont un système de visualisation en 3D des opérations de ravitaillement sont encore en cours de maturation et doivent faire l'objet de plus d'essais en laboratoire et en vol.

Le GAO rappelle également que Boeing a pris du retard dans la livraison des quatre appareils de développement en raison de changements tardifs dans la conception des systèmes et des retards dans la livraison de certains composants par les sous traitants.

Par ailleurs, des problèmes ont été rencontrés lors des essais en vol. Le système de ravitaillement du second appareil de développement à par exemple été rendu inutilisable suite à un défaut entrainant une contamination du carburant. Pour remédier aux retards accumulés, Boeing a récemment décidé de mettre en place un programme de 60 heures d'essais en vol en 30 jours. Un calendrier que le GAO estime irréaliste au vu de l'historique du programme. En conséquence la décision quand au lancement d'une production en pré série, qui devait être prise ce mois-ci pourrait être repoussée. Le GAO annonce également qu'il doute de la capacité de Boeing à livrer à l'US Air Force les premiers appareils de pré série en août 2017.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.