Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Industrie Actualité Résultats

Dassault: une année 2014 de contrastes

Le Falcon 7X est le best-seller de Dassault depuis son entrée en service en 2007. © Dassault Aviation

Difficile de tirer une tendance nette. Dassault Aviation vient de publier, le 27 janvier, ses résultats pour l'année qui vient de s'achever et ceux-ci sont contrastés. Le chiffre d'affaires de l'avionneur français s'est affaissé en raison d'une baisse de livraisons, tandis que le nombre de commandes est fortement reparti à la hausse.

En 2014, Dassault a donc réalisé un chiffre d'affaires de 3,68 Md€. C'est 20  % de moins qu'en 2013.   Pour cause, le constructeur n'a livré que 66 avions d'affaires Falcon contre 77 un an auparavant (-14  %). Il revient ainsi à son niveau de 2012. La production de Rafale est restée stable, avec 11 appareils réceptionnés par l'armée de l'Air.

Les ventes de Falcon sont en hausse de 11 % par rapport à 2013, avec 71 commandes nettes sur l'année. C'est le meilleur résultat depuis 2008. L'introduction du Falcon 8X en mai 2014 n'y est pas étrangère. En décembre dernier Eric Trappier, P-DG de Dassault Aviation, annonçait ainsi que l'appareil très haut de gamme «  se vend bien  ». Il possèdait déjà        «  plusieurs dizaines de commandes  » à son actif. Il faut aussi prendre en compte l'apport du Falcon 5X qui a cumulé «  quelques dizaines de commandes  » depuis son lancement en octobre 2013.

La réserve de commandes (backlog) a, de fait, progressée. Elle représente désormais 8,21 Md€ selon les prix catalogue. Il comprend 121 Falcon et 43 Rafale.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir
  1. Paul Levitte
    le 23/04/16 à 05h43

    La chute des ventes et des livraisons d'avions d'affaire touchent désormais le haut de gamme et tous les constructeurs mais les déboires du moteur du projet de FALCON 5X privent Dassault d'un relais de croissance d'autant plus dommageable que les autres constructeurs dont GULFSTREAM vont sortir de nouveaux modèles d'ou l'idee d'enjamber les difficultés actuelles et de proposer de nouveaux projets FALCON supersoniques ou de nouvelles technologies en rupture ?


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.