Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Aviation Civile Actualité avions d'affaires Actualité Constructeurs Actualité Motoristes

Dassault Aviation arrête le Falcon 5X faute de moteur

Le Dassault Falcon 5X est arrêté et sera remplacé par un nouvel avion. © Dassault Aviation

Dassault Aviation engage le processus de résiliation du contrat Silvercrest avec Safran et annonce l'arrêt du programme Falcon 5X auquel succèdera un nouvel avion avec une entrée en service en 2022.

Le programme de jet d'affaires Dassault Falcon 5X est arrêté suite à la décision de Dassault Aviation d'engager "le processus de résiliation du contrat Silvercrest", le moteur conçu et développé par Safran Engines, filiale du groupe Safran. "Au vu de l'ampleur des risques techniques et calendaires du Silvercrest", Dassault Aviation a donc aussi décidé, par voie de conséquence, d'arrêter le programme Falcon 5X tout en annonçant le lancement d'un nouvel avion avec une entrée en service en 2022. Cet futur appareil sera, cette fois, propulsé par des moteurs Pratt & Whitney Canada. "Le besoin des clients pour un avion à long rayon d'action reste intact", déclare Eric Trappier, président de Dassault Aviation". L'avion reprendra "le diamètre fuselage du Falcon 5X avec une distance franchissable de 5 500 nm et une entrée en service prévue en 2022", a-t-il ajouté.

Dassault Aviation revient sur les différents aléas rencontrés par le programme Silvercrest. " Le moteur Silvercrest de Safran, conforme aux spécifications du contrat, aurait dû être livré fin 2013 pour les essais en vol sur Falcon 5X. Safran a rencontré des difficultés successives dans le développement de ce moteur", indique le communiqué de l'avionneur.

Et de poursuivre : "En 2015 et 2016, des problèmes majeurs ont conduit Safran à proposer un nouveau calendrier se traduisant par un engagement de livraison de moteurs fin 2017 pour les essais en vol sur Falcon 5X. Sur ces bases, Dassault Aviation a été contraint de repousser l’entrée en service du Falcon 5X de 2017 à 2020, soit un retard de 3 ans. Cela a suscité l’inquiétude des clients et provoqué des annulations de commandes (12 en 2016). Équipé de moteurs provisoires non conformes aux spécifications, le Falcon 5X a réalisé son 1er vol le 5 juillet 2017 et entamé une campagne d’essais préliminaire limitée par les capacités du moteur. Le comportement de l’avion s’est révélé conforme aux attentes. À l’automne 2017, Safran a rencontré des problèmes sur le compresseur haute pression et a informé Dassault Aviation d’un retard supplémentaire et de nouvelles dégradations de performances, rendant impossible l’entrée en service de l’avion en 2020".

De son côté, le groupe Safran indique que "les essais terminés au troisième trimestre 2017 ont conduit Safran à informer son client Dassault Aviation et le marché d’un décalage du calendrier de certification du moteur Silvercrest devant permettre d’atteindre les performances du moteur dans l’ensemble du domaine de vol". Et de poursuivre : " Dassault Aviation a notifié à Safran Aircraft Engines le 13 décembre 2017 ne pas partager l’analyse de la situation du programme, ce qui pourrait conduire à un arrêt du contrat en application de ses termes".

Enfin, le groupe Safran "rappelle que les pénalités contractuelles au titre du développement du moteur ont déjà été provisionnées dans ses comptes. Safran confirme ses perspectives pour 2017".

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.