Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Conférences Actualité Espace Actualité Vols habités

Dans les yeux de Thomas Pesquet

Immersion totale à 450 km de la Terre © La Vingt-Cinquième Heure

Un documentaire Imax sur la mission Proxima de Thomas Pesquet est ou va être proposé aux visiteurs de la Cité de l'Espace, du Futuroscope et du Parc du Petit Prince. Immersion totale.

A l’occasion de leur nouvelle saison touristique, la Cité de l’Espace de Toulouse (depuis le 8 février), le Futuroscope de Poitiers (depuis le 10 février) et le Parc du Petit Prince d’Ungersheim, dans le Haut-Rhin (à partir du 30 mars prochain) ont ajouté à leurs attractions la projection d’un film Imax, Dans les yeux de Thomas Pesquet, consacré à la mission Proxima (novembre 2016-juin 2017).

Réalisé par le duo franco-allemand Pierre-Emmanuel Le Goff et Jürgen Hansen, ce documentaire de 25 minutes s’appuie sur des images tournées à bord (et à l’extérieur) de la Station spatiale internationale, et un commentaire de la comédienne Marion Cotillard, sollicitée pour son engagement en faveur de la protection de l’environnement.

A Poitiers, le Kinémax où est projeté le film dispose du plus grand écran d’Europe (600 m2), et s’ajoute au format Imax l’utilisation de la technologie laser 4K, d’une définition supérieure à la HD et très proche de la pellicule cinéma, qui renforce le sentiment d’immersion.

Une version pour les planétariums, appelée 16 Levers de Soleil (partie 1), est par ailleurs proposée au Palais de l'univers et des sciences de Cappelle-la-Grande, au Planétarium de Nantes et au Planétarium du Pic du Midi.

 

« Un vrai regard de cinéaste. »

Parmi les temps forts du film figurent la scène où l’astronaute français joue du saxophone sur fond de Terre, dans la Cupola, et les images prises en sortie extravéhiculaire, « le rêve dans le rêve », mais aussi des moments plus intimes ou singuliers. Les réalisateurs ont eu l’embarras du choix, parmi les 600 heures de rushes disponibles (totalité des plans filmés durant la mission), dont une quarantaine au format Imax. Un plan de tournage avait été convenu avant la mission avec Thomas Pesquet, mais le résultat a dépassé toutes les attentes : « Thomas a fait preuve, comme à son habitude, d’une grande disponibilité. Il s’est pris au jeu et a eu au final un vrai regard de cinéaste, au-delà de nos espérances. Il a rapporté des séquences vraiment inattendues et fort réussies, comme celle des combinaisons Sokol qui flottent et s’éloignent… », se réjouit encore Pierre-Emmanuel Le Goff.

Le film est produit par La Vingt-Cinquième Heure, en association avec Prospect TV et le Futuroscope et en partenariat avec la Cité de l’Espace. Il succède aux documentaires Thomas Pesquet – L'étoffe d'un héros (2016) et Thomas Pesquet – L'envoyé spatial (2017), également réalisés par Pierre-Emmanuel Le Goff et Jürgen Hansen, et toujours disponibles en DVD et Blu-ray.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.