Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Défense

Daech : Mais que fait la Russie ? (Jean-Yves Le Drian)

Audition du Ministre de la défense Jean-Yves Le Drian © LCP

Première audition (publique) du Ministre de la Défense de l'année 2017. Jean-Yves Le Drian a été auditionné jeudi 12 janvier dans le cadre de la "mission de suivi de la mise en œuvre des propositions de la commission d'enquête relative aux moyens mis en œuvre par l'État pour lutter contre le terrorisme depuis le 7 janvier 2015".

Premier sujet intéressant, le rôle de la Russie dans la lute contre Daech. Le Ministre pose clairement la question « Dans le combat contre Daech, comme ministre de la défense de la France, mon interrogation c'est « qu'est-ce que vous faites ? »

Jean-Yves le Drian, précise qu'après les attentats, « le président de la République s'était rendu à Moscou, Il avait rencontré le président Poutine. Nous avions convenu d'identifier la possibilité d'agir ensemble contre le terrorisme (...) Nous avions convenu qu'il fallait identifier les groupes terroristes qu'il fallait combattre en Syrie. Et il ne sait rien passé... » Je constate que contre notre enemi Daech (…), il y a eu une action de la part des forces russes concernant Palmyr. Et Palmyr est retombé auprès de Daech...

 

Interrogé sur la question des ciblages, y compris contre des personnes identifiées, le ministre répond «nous sommes sur des théâtres de guerre. Et au Levant et au Sahel, avec des ennemis. Parlons simple. Ils veulent nous tuer.(...) Et donc nous ciblons cet ennemi, en conservant les principes fondamentaux du droit des conflits armés. (...) Quand un chef militaire décide de combattre la France avec des hommes armés, quelque soit sa nationalité, tchétchène, belge, allemande, tunisienne, ou française, c'est notre ennemi donc on le tape, donc on le cible. Je n'ai aucun état d'âme sur ce sujet. »

 

 

Enfin sur la poursuite de l'opération en Irak, Le Drian estime que la présence territoriale de Daech sera éradiquée. « C'est en terme de mois. ça ne tue pas l'islamisme radical mais ça empêche ce qui était fondamental dans Daech : la logique du Califat. »

 

Retrouvez cette audition ici.

 

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.