Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Défense Actualité Forces armées

Croix du Sud : L'armée de l'Air se mobilise

Puma et Casa de l'armée de l'Air participent à Croix du Sud © Emmanuel Huberdeau

A l'image de l'armée de Terre et de la Marine Nationale, l'armée de l'Air s'investit fortement dans l'exercice Croix du Sud en mettant en oeuvre tous ses moyens présents en Nouvelle Calédonie.

Parmi les treize aéronefs impliqués dans l'exercice Croix du Sud 2018, une partie sont fournis par l'armée de l'Air. Plus précisément par l'escadron de transport 0.52 (ET 52) basé sur la BA 186 de Tontouta. 

L'ET 52 est une unité mixte mettant en oeuvre à la fois des hélicoptères et des avions de transport. L'escadrille BR.107 est équipée de trois Puma et l'EROM 80 de deux Casa (CN-235-200). Un troisième Casa est venu en renfort depuis Tahiti pour l'exercice Croix du sud.

Avec ces deux types de moyens, l'ET 52 assure les mêmes missions. Il s'agit de soutenir les forces armées de Nouvelle Calédonie (FANC), notamment pour assurer leur projection (En transportant des troupes ou en larguant hommes et matériels), de participer à l'action de l'état en mer (A travers des missions de surveillance maritime en collaboration avec la Marine), de poursuivre l'entrainement du personnel et de soutenir l'action du haut commissaire en Nouvelle Calédonie. Dans ce cadre les appareils de l'armée de l'Air peuvent être amenés à réaliser des missions de sauvetage ou d'évacuation sanitaire quand les moyens civils ne sont pas disponibles ou non adaptés.

Les effectifs de l'escadron s'élèvent à 70 personnes dont une quarantaine pour les services techniques. Comme les détachements envoyés en opérations extérieures, le service technique de l'ET 52 travaille en grande autonomie. En raison de la  distance depuis la métropole et de la densité des missions, l'escadron bénéficie de lots conséquents de pièces détachées et d'un personnel expérimenté. Ce qui permet d'afficher un taux de disponibilité des aéronefs d'environ 60 % ce qui est meilleur qu'en métropole en particulier pour les Puma.

Un système de rotation a été instauré avec les hélicoptères basés en métropole. Si les visites périodiques sont effectuées à Tontouta par des équipes du service industriel aéronautique (SIAé) venues de métropole, les grandes visites doivent être faites en métropole. Le dernier appareil venu de métropole a été livré en A400M.

Pour les Casa, un contrat de soutien a été signé avec Sabena pour la zone pacifique. Les Casa peuvent être envoyés à Tahiti où ils sont pris en charge par l'industriel pour les opérations de maintenance les plus importantes.  

L'implication de l'armée de l'Air dans l'exercice Croix du Sud passe aussi par la mise en place d'un JFAC sur la base de Tontouta, une cellule de commandement de l'ensemble des éléments aériens impliqués dans l'exercice. Celui-ci détermine et coordonne l'activité des aéronefs. Dimanche 20 mai il a fallu par exemple mettre en place une opération aéroportée suivie de posés d'assaut puis d'un pont aérien. 

L'armée de l'Air a aussi fait venir d'Avord des élèves de l'école de l'aviation de transport. Ceux-ci sont embarqués sur les avions étrangers afin de pouvoir assurer les communications radios notamment avec le contrôle aérien local. 

Enfin, les aviateurs ont déployés au nord de la Nouvelle Calédonie un détachement chargé de monter un camps devant servir de point d'entrée pour les moyens aériens dans cette zone.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.