Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Aviation Civile Actualité Compagnies aériennes Actualité transport aérien

Crash d'un Boeing 737 MAX de la low cost Lion Air

Le rapport préliminaire sur le crash du Boeing 737 MAX 8 de Lion Air souligne trois facteurs aggravants. © DR

Un Boeing 737 MAX 8 de la compagnie low cost indonésienne Lion Air s'est abîmé en mer treize minutes après son décollage de l'aéroport de Djakarta. 189 personnes étaient à bord.

Lundi 29 octobre, un Boeing 737 MAX 8 de la compagnie low cost indonésienne (vol JT-610) s'est écrasé en mer seulement 13 minutes après son décollage de l'aéroport de Djakarta. Le vol devait se rendre dans l'île de Pangkal Pinang située au nord de Djakarta. 189 personnes étaient à bord (181 passagers et 8 membres d'équipage), et la possibilité qu'il y ait des survivants est très hypothétique. 

Pour le moment, la raison du crash n'est pas encore connue. L'avion avait été livré à Lion Air à la mi-août. Le président de Lion Air, Edward Sirait, a précisé que l'appareil avait eu un "problème technique" lors de son vol précédent entre Bali et Djakarta mais qu'il avait été résolu. Selon la compagnie, le pilote du vol JT-610 avait plus de 6000 heures de vol et le co-pilote plus de 5000. 

Toujours est il que ce crash intervient après de nombreux incidents qui ont ces dernières années impliqué des avions de Lion Air. En 2013, un Boeing 737-800 avait raté la piste d'atterrissage lors d'un atterrissage à Bali, avec 108 passagers à bord. Plusieurs personnes avaient été blessées mais aucune victime n'avait été à déplorer. En 2014, 32 personnes avaient été tuées et 61 blessées dans un autre crash de Lion Air lors d'une tentative d'atterrissage dans des conditions météo très difficiles dans le centre de l'île de Java. 

L'ensemble des compagnies indonésiennes avaient été interdites de vols vers l'Europe en 2007 suite à des problèmes récurrents de sécurité, bien que certaines aient pu voler sous certaines conditions. L'interdiction a été totalement levée en juin 2018. Aux Etats-Unis, les compagnies n'ont pas pu voler pendant dix ans avant que l'interdiction soit levée en 2016. 

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.