Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité accidents d'avions Actualité Aviation Civile Actualité Avions commerciaux Actualité Compagnies aériennes

Crash aérien : Aseman Airlines perd un ATR 72

L'ATR 72 s'est écrasé dans une région montagneuse à 480 km au sud de Téhéran. © DR

Un des ATR 72 de la compagnie aérienne iranienne s'est écrasé alors qu'il assurait le vol entre Téhéran et la ville de Yasouj.

Un des ATR 72-200/500 de la compagnie régionale iranienne Aseman Airlines s'est écrasé alors qu'il effectuait un vol entre Téhéran et la ville de Yasouj, dans la province d'Ispahan. La catastrophe a fait 66 victimes, passagers et membres d'équipage. Aucun n'aurait survécu, ont indiqué les secours dépêchés sur place par hélicoptère en raison du relief montagneux où s'est écrasé l'ATR 72. "Etant donné les conditions particulières de la zone, nous n'avons encore aucun accès au point exact du crash et nous ne pouvons pas, par conséquent, confirmer de manière précise et définitive la mort des personnes à bord de l'avion" a indiqué un responsable d'Aseman Airlines. Les circonstances de l'accident ne sont pas connues et seule l'analyse des paramètres de vol des boîtes noires permettra de comprendre l'enchaînement des causes qui ont conduit à la catastrophe. La météo pourrait être un facteur déclenchant de l'accident puisqu'une tempête de neige frappait la zone où s'est écrasé l'ATR 72 d'Aseman Airlines, la chaîne montagneuse de Zagros située à 480 km au sud de Téhéran. L'appareil se serait écrasé sur le Mont Dena.

Aseman Airlines est un opérateur ATR depuis des années maintenant. Iran Air vient de le rejoindre depuis plusieurs mois avec la réception de ses premiers ATR 72-600 commandés à vingt exemplaires fermes auxquels s'ajoutent 20 options. Le dernier accident qui a frappé Aseman Airlines remonte à 1994 avec la perte d'un Fokker F-28 et de ses passagers. En 2014, un de ses Fokker 100 avait été confronté à une panne de train d'atterrissage alors que l'appareil était en phase d'approche pour atterrir sur l'aéroport de Zahedan. L'atterrissage n'avait fait aucune victime parmi les 103 passagers et membres d'équipage. Bien que Aseman Airlines ait obtenu son certificat IOSA de la part de l'IATA après un audit portant sur huit volets les plus importants liés à la sécurité aérienne, le transporteur fait toujours partie des compagnies aériennes inscrites sur la "liste noire" de l'Union européenne et qui sont interdites de vol au sein des pays membres.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.