Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité Histoire Actualité Sciences

Columbus fête ses dix ans sur orbite

Amarré depuis le 11 février 2008 au module Harmony, le laboratoire orbital européen © ESA/NASA

L'Europe spatiale célèbre aujourd'hui l'envoi vers l'ISS son module-laboratoire et la première décennie de son exploitation sur orbite. Celle-ci a permis de mener près de 1 800 expériences scientifiques.

La module Columbus, contribution majeure de l'Agence spatiale européenne au programme de la Station Spatiale internationale, est l’un des trois éléments exclusivement consacrés à la science en micropesanteur, avec le laboratoire américain Destiny et le laboratoire japonais Kibo –en attendant le laboratoire russe Nauka, espéré pour la fin de cette année.

Sa construction a été décidée en 1985 et confirmée en 1987, et sa construction a été confiée en 1996 au consortium européen Euro-Columbus, sous la responsabilité de Daimler Benz Aerospace (qui deviendra EADS Astrium Space Transportations puis Airbus Defence and Space). La structure mécanique a été produite par Alenia Aerospazio (aujourd’hui Thales Alenia Space) dans son usine de Turin, en Italie, et l’assemblage final a été effectué dans les locaux d’Airbus à Brème, en Allemagne. La livraison au Centre spatial Kennedy a été effectuée en juin 2006, et le lancement est intervenu le 7 février 2008, après deux mois de report, suite à la défaillance de capteurs de pression du réservoir principal de la navette américaine Atlantis (mission STS 122).

 

13 visites par 13 astronautes ESA.

Disposant d’un volume pressurisé de 78,5 m3, Columbus contient 10 « racks » standards (armoires modulaires interchangeables), permettant de mener des expériences en recherche fondamentale en biotechnologie, physique des fluides, sciences des matériaux et sciences de la vie. Quatre d’entre eux et un conteneur ETC (European Transport Carrier) ont été fournis par l’Europe, chacun étant associé à un centre de contrôle et de support spécifique (Usoc –User Support and Operations Center), parmi les 8 installés à travers l’Europe pour permettre aux scientifiques de surveiller directement leurs expériences ou d’intervenir de manière interactive par télé-opération.

Depuis février 2008, 13 astronautes de l’ESA se sont succédé à bord du laboratoire orbital (1 Belge, 1 Suédois, 1 Néerlandais, 1 Danois, 1 Britannique, 2 Allemands, 2 Français et 4 Italiens), à l’occasion de 13 missions, dont 10 de longue durée. Le prochain sera l’astronaute allemand Alexander Gerst, qui doit s’envoler en juin prochain.

En 10 ans, 1 785 expériences ont été menées à bord de Columbus. Le coût total de son développement et de son exploitation s’élève à 880 M€, financés à 51% par l'Allemagne, 23% par l’Italie et 18% par la France.

 

Vendredi 9 février, retrouvez un dossier de 4 pages sur le sujet dans le n°2581 d’Air & Cosmos.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.