Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Défense Actualité Avions de combat

Bye bye Mirage F1 !

Un Mirage F1 "sable" pour célébrer quarante ans de vol au dessus de l'Afrique © FJ

Aujourd'hui, ça n'était pas un vendredi 13 comme les autres. Jour de bonne fortune pour les uns, jour d'émotion pour l'armée de l'Air qui célébrait le retrait du service du Mirage F1, sur la base aérienne 118 de Mont de Marsan (Landes).

Après 40 ans de bons et loyaux services, le valeureux monoréacteur de combat va quitter les rangs des forces françaises. Sa succession, c'est bien entendu le Rafale qui l'assurera. Pour le reste, c'est tout un pan de l'aviation militaire française qui va s'effacer avec la mise en sommeil de l'escadron de reconnaissance 2/33 "Savoie", dernière unité française à aligner cet avion, et plus précisément le F1 CR, version de reconnaissance (optique et électromagnétique) armée, entrée en service en 1983.

C'est le 14 juillet qu'aura lieu officiellement le dernier vol d'un Mirage F1 sous les couleurs de l'armée de l'Air  : cinq avions, quatre Mirage F1 CR et un Mirage F1, ouvriront le défilé militaire au-dessus des Champs-Elysées, juste derrière la Patrouille de France. Pour "marquer le coup", quatre de ces avions ont été peints dans des livrées spéciales, notamment deux tons de sable pour célébrer les "opex" en Afrique, ou "bleu patrouille" pour rappeler les heures glorieuses du F1C.

A ce jour, le 2/33 n'aligne plus que 10 Mirage F1. La mise en sommeil se fera progressivement par le convoyage des avions jusqu'à Chateaudun, où ils seront mis "sous cocon". Car le Mirage F1 est un vétéran qui en a encore sous la pédale. Et il est probable que la France négocie leur transfert à un autre pays. Les Mirage F1B devraient trouver preneur en Libye ou au Maroc. Concernant les F1CR, ils intéresseraient des pays d’Amérique du Sud ou d'Afrique, notamment le Botswana où les militaires y voient un bon remplaçant à l'actuel F-5.

Le Mirage F1, c'est aussi et surtout des hommes. Le 2/33 compte encore 22 pilotes. "Un tiers d'entre eux restera sur avion d'armes (ndr  : Rafale, Mirage 2000D et Mirage 2000C), un tiers ira en instruction et un tiers ira en état major", explique le Lieutenant-Colonel Benjamin Souberbielle, actuel "patron" du 2/33 "Savoie".

"De ma carrière sur Mirage F1, je retiendrais surtout les paysages magnifiques qu'il m'a fait découvrir, que ce soient les canyons d'Afrique ous le montagnes afghanes", se rappelle avec émotion le Lieutenant-Colonel Benjamin Souberbielle. Ne l'oublions, c'est au ras du sable, manette au tableau et sous un soleil de plomb que le F1 a vécu ses plus belles heures.

L'avenir de la "reco" à la française, ce sera évidemment le couple Rafale/Reco NG, mais aussi les drones. Les traditions du 'Savoie' devraient probablement renaitre dans un futur prochain avec la création d'un nouvel escadron de drones...

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir
  1. Philippe Loubiere
    le 14/07/14 à 08h21

    "Fox one" en passage bas au coucher du soleil sur la côté Landaise... Souvenirs !!!


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.