Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Aviation Civile

Brussels Airport satisfait de 2018 et prudent pour 2019

L'activité de Brussels Airport est plombée par les mouvements sociaux des aiguilleurs du ciel. © Brussels Airport

Ses actionnaires seront contents : l’aéroport de Bruxelles distribuera 93 millions de dividendes pour 2018, soit 19 millions de plus que l’année précédente. Des dividendes que Macquarie touchera vraisemblablement pour la dernière fois puisqu’il a trouvé un acquéreur pour les 75% qu’il détenait dans l’aéroport belge, à savoir le holding luxembourgeois Baisa, lui-même composé de plusieurs fonds de pension. Le chiffre d'affaires2018 de l’aéroport est quant à lui en hausse de 7,9% en 2018 (595 millions d'euros) pour un bénéfice de 111 millions d'euros. Le CEO de l’aéroport, Arnaud Feist, a rappelé les ingrédients de ce succès à savoir une croissance de 3,6% du nombre de passagers pour atteindre le niveau record de 25,7 millions dont 18% sont en transfert. « Il y a encore de la marge, explique le CEO, car, dans d’autres aéroports, cette proportion est de 30%. Nous souhaitons de notre côté dépasser les 20% dans les années à venir ». La croissance du cargo a quant à elle été de 5,9% en 2018.

Mais l’aéroport fait preuve de prudence quant à ses objectifs 2019, déjà plombés par les grèves des aiguilleurs du ciel de Skeyes. « 403 vols ont été annulés concernant 49000 passagers, explique Arnaud Feist. 136000 passagers ont connu des retards et 3500 passagers ont raté leur correspondance ». Mais l’impact sur le cargo est plus important encore, avec quelques 10 000 tonnes perdues depuis le début de l’année. Les volumes ont ainsi baissé de 8,1% en mars et 6,9% en avril, même si cette perte est aussi la conséquence d’une économie en berne. « Quoi qu’il en soit, il n’est pas normal que dans la capitale de l’Europe, si un contrôleur aérien est malade, l’aéroport soit fermé pour 6 heures, conclut de CEO. Même si on ne semble plus très loin d’un accord, il faut trouver une solution structurelle ».  

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.