Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Bourget 2017

Bourget 2017 : Thales présente son drone Spy'Ranger

Thales expose son système Spy'Ranger pendant le salon du Bourget. © Thales

A l'occasion de la 52ème édition du salon du Bourget, Thales expose son drone de reconnaissance Spy'Ranger. Il a été conçu pour être utilisé dans tous les environnements et se caractérise par sa boule optronique rétractable.

Si les qualités du Spy'Ranger devaient être résumées, il faudrait surtout mettre en avant sa facilité d'utilisation. Les équipes peuvent être entraînées à son emploi en moins de 10 minutes. Il a été conçu pour être utilisé facilement par les armées, même les moins expérimentées. Il se transporte par sac à dos, permettant aux unités de contact des forces terrestres de le déployer aisément et rapidement. Moins de 15 minutes sont nécessaires.

Dédié aux missions de reconnaissance, il transmet les images en temps réel et permet de fournir des renseignements aux unités qui l'opèrent, qui elles restent en retrait. Leur protection est donc garantie. Il emporte une charge utile composée de deux types d'optique, l'une infrarouge, l'autre jour, permettant de récolter des renseignements détaillés. Grâce à un algorithme, il est capable d'effectuer du traitement d'images.

Les images sont ainsi transmises en temps réel dans un rayon allant jusqu'à 30 km grâce à une liaison de données tactiques spécifiques. Cette dernière est fortement protégée notamment grâce à un système anti-brouillage.

Ce système 100% français possède une autonomie allant jusqu'à 3 heures. Pour le développer Thales a travaillé avec des PME françaises. On peut notamment citer Aviation Design pour l'expertise en cellule carbone. L'appareil pèse moins de 15 kilos et s'envole grâce à une rampe en carbone de 2,5 kilos. Il peut décoller à 12 mètres/seconde et atteint 17 mètres/seconde à sa vitesse de croisière. La souche software a été testée pendant un an en Afghanistan, à partir d'un autre drone. Le système a ensuite été modifié grâce aux retours d'expérience, pour s'adapter aux besoins des utilisateurs et du terrain.

Le Spy'Ranger est fournit avec au moins 3 batteries, lesquelles peuvent être changées en environ 2 minutes, ce qui permet d'allonger le temps d'opération. Il est très résistant, et ce pour plusieurs raisons. Tout d'abord, les ailes de l'aéronef ne possèdent aucun composant électronique. De plus, sa boule optronique est rétractable dans le nez de l'appareil et est protégée grâce à une mousse dans les phases de décollage et d’atterrissage.

Thales a signé un contrat avec l'armée de Terre en 2016 et cherche désormais à exporter le Spy'Ranger.

 

 

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.