Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Bourget 2017 Actualité Salons

Bourget 2017 : Le M346 prend les armes

Le M346FA est présenté avec une partie de son armement. © Emmanuel Huberdeau

Leonardo veut miser sur le succès de son avion M346 et en faire un chasseur léger grâce à l'intégration de nouveaux équipements et armements.

Le M346 de Leonardo peut déjà être qualifié de succès à l'export. L'appareil d'entraînement a en effet été choisi par la Pologne, Israël, Singapour et les Emirats Arabes Unis en plus de l'Italie. L'industriel italien espère conquérir de nouveaux marchés avec sa plateforme en proposant une nouvelle version baptisée M346FA pour "Fighter Attack" (Avion d'attaque léger). 

Il s'agit donc en fait d'un nouveau concept basé sur le M346, avion conçu à la base comme appareil d'entraînement avancé. Leonardo a commencé a intégrer des équipements et des armements sur le M346 afin de faciliter, à l'avenir, les travaux d'ajouts de capacités, qui pourraient être demandés par les potentiels clients. Leonardo parle d'un concept de famille d'appareils car à partir de la version de base du M346 différents systèmes peuvent être intégrés pour progressivement transformer l'avion d'entraînement en chasseur léger. Les promoteurs du concept insistent sur le fait que les caractéristiques de l'avion d'entraînement sont conservées, permettant donc toujours un emploi du M346FA pour la formation. Les caractéristiques de base du M346 sont adaptées, d'après Leonardo, à sa transformation en avion d'attaque. En particulier le fait que l'appareil bénéficie d'une configuration biplace permettant de partager la charge de travail de l'équipage.

Les systèmes intégrés comprennent un pod de désignation (Les essais en vol ont débuté), un pod de reconaissance (Le pod RecceLite de Rafael est déjà intégré sur M346), une liaison de donnée tactique et un suite d'auto protection. A ce premier "kit" de systèmes peut être ajouté un radar. Leonardo a choisi le radar multi mode Grifo-346. Un système d'une portée annoncée de 50 nautiques, pouvant poursuivre simultanément 10 pistes et équipé d'un interrogateur IFF. 

Leonardo propose également l'intégration d'un large éventail d'armement comprenant des bombes guidées GBU-12, 49 ou 38. Pour l'instant des essais de séparation ont été réalisés avec des bombes Mk-82 et 83. Le missile air-sol Brimestone ou l'anti navires Marte ER, de MBDA pourraient aussi être intégrés. Du côté de l'armement air-air, deux points d'emport peuvent être ajoutés en bout d'ailes pour des missiles courte portée. La panoplie de missiles air-air pourrait comprendre l'AIM-9X Sidewinder ou l'IRIS-T. En point central, le M346FA peut embarquer une nacelle canon. Au total, le M346FA pourrait emporter 2000 Kg d'équipements grâce à sept points d'emports.

Le plus original dans la gamme d'améliorations proposée par Leonardo est un kit visant à réduire la signature radar de l'appareil. Celui-ci comprend un traitement du cockpit et du revêtement ainsi que des sorties d'air pour rendre le M346FA plus furtif.

Leonardo estime qu'il existe un important marché pour des avions d'attaque léger ou d'entrainement avancé. Le M346FA devrait s'attaquer au haut du marché. L'industriel italien met en avant le faible coût à l'heure de vol de son avion comparé aux chasseurs dits de première ligne. L'emploi du M346FA pour la formation avancée, l'entrainement mais aussi le combat serait donc une solution économique.


M345 : Un deuxième client en 2017 ? 
Leonardo présente aussi durant ce salon du Bourget son avion d'entrainement basique M345. Ce monomoteur a été commandé début 2017 par l'Italie. Rome prévoit d'acquérir au total 45 M345. Selon Leonardo le programme de développement de l'appareil est conforme au calendrier annoncé. Le premier appareil a effectué son vol inaugural en décembre 2016. Un premier appareil de pré série est en cours de production. Il devrait effectuer son premier vol en 2018. Leonardo annonce viser une production de série de 20 appareils par an d'ici 2021. 
L'industriel italien a annoncé que des négociations avancées sont actuellement en cours avec deux clients et qu'un second contrat de commande pourrait être signé avant la fin de 2017.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.