Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Aviation Civile Actualité moteurs civils Actualité Motoristes Actualité Avions commerciaux Actualité Constructeurs

Boeing 737 MAX : le CFM Leap-1B déclaré "bon pour le service"

Maquette du CFM Leap exposé au Salon de Farnborough. Eolia, la nouvelle usine de Mécafi, fournira les aubages de redresseurs pour les turboréacteurs Leap. © Eric Drouin/Safran

Le moteur CFM Leap-1B, développé conjointement par General Electric et Safran Aircraft Engines (ex-Snecma), vient d'obtenir, le même jour, sa double certification de la part de l'Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) et des autorités américaines de l'aviation civile (FAA). CFM est ainsi devenu "le seul motoriste à obtenir une double certification de la part des deux agences, sans suivre la procédure habituelle consistant à obtenir une première certification type auprès d'une agence, qui est ensuite validée par la seconde", se félicite la co-entreprise.

Jusqu'à présent, cette double certification de type simultanée des deux côtés de l'Atlantique était en effet l'apanage des avions de ligne. Le CFM Leap-1B a volé pour la première fois le 29 janvier 2016 sur le Boeing 737 MAX. Deux autres appareils sont revenus rejoindre le programme d'essais au mois de mars. Et à ce jour "les trois appareils ont cumulé plus de 100 vols d'essais dont les tests en haute altitude réalisés récemment à La Paz en Bolivie".

Le CFM Leap-1B, comme les autres versions destinées à l'Airbus A320neo (CFM Leap-1A) et au chinois Comac C919 (CFM Leap-1C), intègre de nouvelles technologies ayant pour objectif de réduire la consommation carburant et les coûts maintenance : aubes et carter de soufflante en fibres de carbone tissées 3D, système de rejet des débris de conception unique, aérodynamique 3D de 4ème génération, chambre de combustion annulaire TAPS dotée d'injecteurs de carburant réalisés en fabrication additive, composites à matrice céramique pour la turbine haute pression et aubes de turbine basse pression en "aluminure de titane".

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.