Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Aviation Civile Actualité Constructeurs Actualité transport aérien

Boeing 737 MAX 8 et 9 : l'EASA suspend tous les vols en Europe.

Le Boeing 737 MAX 8 a connu deux accidents à seulement quatre mois d'intervalle.. © Boeing

Alors qu'une annonce de l'EASA était attendue en fin de journée, mardi 12 mars, la DGAC a annoncé, à titre conservatoire, l'interdiction des Boeing 737 MAX dans l'espace aérien français. De nombreux autres pays dans le monde ont fait de même.

Le crash du 737 MAX 8 d'Ethiopian Airlines, dimanche 10 mars, cinq mois après celui de Lion Air en Indonésie, jette la suspicion sur l'appareil monocouloir de Boeing, même si l'enquête est toujours en cours. L'EASA (Agence européenne de sécurité aérienne) a annoncé en fin de journée mardi 12 mars "qu'elle suspendait par mesure de précaution toutes les opérations des Boeing 737 MAX 8 et 9 en Europe". Elle a aussi publié une directive de sécurité suspendant tous les vols commerciaux réalisés par une compagnie issue d'un pays extérieur, à l'intérieur, au départ ou vers l'Union européenne. 

"Compte tenu des circonstances de l'accident en Ethiopie, les autorités françaises ont pris la décision, à titre conservatoire, d'interdire tout vol commercial effectué sur un Boeing 737 MAX à destination, au départ ou survolant le territoire français. La France reste attentive aux éléments à venir de l'enquête, et aux décisions qu pourront prendre les autorités de certification européenne ou américaine", avat fait savoir un peu plus tôt dans la journée la DGAC (Direction générale de l'Aviation Civile) dans un communiqué. 

Dans la journée de mardi, de nombreux pays ont fait de même comme le Royaume-Uni, l'Australie (notamment desservie par SilkAir, filiale de Singapore Airlines, six Boeing 737 MAX), Singapour (visant donc Silk Air, mais aussi China Southern, Garuda Indonesia, Shandong Airlines et Lion Air qui desservent l'île-état en Boeing 737 MAX), la Malaisie (qui a aussi décidé de réexaminer le projet d'achat de 737 MAX par Malaysia Airlines) et Oman (dont la compagnie nationale Oman Air dispose de cinq Boeing 737 MAX dans sa flotte de 53 appareils). 

Par ailleurs, la Chine a demandé à plusieurs de ses compagnies aériennes les vols de leurs Boeing 737 MAX 8 jusqu'à confirmation par les autorités américaines et Boeing des "mesures prises pour garantir avec efficacité la sécurité des vols". Au total, 76 Boeing 737 MAX 8 ont déjà été livrés à une dizaine de compagnies chinoises dont Air China, Hainan Airlines et Shanghai Airlines.

Les autres compagnies ayant décidé d'immobiliser leur flotte de Boeing 737 MAX sont les indonésiennes Lion Air (10 appareils) et Garuda (1 appareil), la sud-coréenne Eastar Jet (2), Mongolian Airlines (1), Ethiopian Airlines (4), la brésilienne Gol (7), Aeromexico (6), la sud-africaine Comair (1 avion), Cayman Airways (2), Aerolineas Argentinas (5), Norwegian Air Shuttle (18) et TuiFly (13 avions). 

Mardi 12 mars en fin de journée, les compagnies américaines Southwest (34 appareils) et American Airlines (24) poursuivaient leurs vols, ainsi que les canadiennes Air Canada (24 appareils) et Westjet (13). De même que flydubai (10 appareils). Mais compte tenu de la décision de l'EASA, il serait étonnant que la FAA (Agence fédérale de l'aviation américaine) ne lui emboîte pas le pas, le temps que l'enquête sur le crash d'Ethiopian puisse apporter des éclaircissements.  

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.