Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Industrie Actualité Constructeurs Actualité sous-traitants Actualité Salons Actualité Berlin ILA 2016

Berlin ILA 2016 : l'offensive de charme de l'industrie mexicaine

Au centre de maintenance et réparation CFM56 de Safran Aircraft Engines à Querétaro. © Philippe Stroppa/Safran

L'industrie aérospatiale mexicaine cherche à pousser son avantage partout où cela est possible. Le salon de Berlin ILA 2016 a donc été l'occasion d'une offensive de charme à la fois de la part de la Fédération mexicaine des industries aérospatiales (FEMIA) et des services de l'Ambassade du Mexique à Berlin. Un séminaire d'une durée d'une heure et trente minutes, juste pour présenter aux industriels européens les atouts du Mexique dans la filière aérospatiale.

D'autant que l'industrie allemande est peu présente à la différence des acteurs français comme Latécoère, Daher ou encore Safran. Ce dernier est devenu le premier employeur de l'industrie aéronautique au Mexique avec près de 5 800 employés répartis sur dix sites et bientôt un onzième. Selon les chiffres du ministère mexicain de l'Industrie, le secteur aérospatial emploie un peu plus de 45 000 personnes réparties dans 302 entreprises.

Avec une forte concentration logique dans les Etats proches de la frontière avec les Etats-Unis : Nuevo Leon, Chihuahua, Sonora et Baja California. Ce dernier compte 80 entreprises générant 1,8 Md$ à l'export. Suit l'Etat de Querétaro, au centre du pays, avec seulement 30 sociétés mais pesant 1,1 Md$ à l'export. Avec ses 70 membres, la FEMIA ne représente donc qu'une partie de l'industrie du secteur mais ses membres sont prestigieux : les trois Français déjà cités mais aussi Thales, Airbus Group, Boeing et Bombardier.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.