Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Défense Actualité Hélicoptères militaires

AW249 : Leonardo et PGZ signent une lettre d'intention

L'AW249 remplacera en Italie l'AW129. © Agusta Westland

L'entreprise polonaise Polska Grupa Zbrojeniowa (PGZ) et l'italien Leonardo ont signé une lettre d'intention pour le développement de l'hélicoptère d'attaque AW249.

Le 11 juillet, Leonardo a annoncé avoir signé une lettre d'intention avec le groupe PGZ. Les deux entreprises vont collaborer dans le cadre du développement du nouvel hélicoptère de combat AW249. Par la signature de cette LoI, les deux industriels mettront en commun leurs compétences et travailleront ensemble sur « un certain nombre de points, dont la conception, la production, l'assemblage final, le marketing et le soutien après vente », rapporte Leonardo.

Avec la signature de cette LoI, Leonardo espère pouvoir positionner l'hélicoptère AW249 en Pologne. L'industriel a ainsi déclaré : « grâce à cette collaboration, l'industrie de défense polonaise aura l'opportunité de contribuer à un programme visant au développement d'un nouvel hélicoptère tout en participant en même temps aux plans de modernisation des forces armées polonaises avec une plateforme dernier cri ». Le contrat semble donc être dans la poche pour Leonardo.

La coopération avec PGZ permettra également à Leonardo de mieux comprendre les besoins des armées polonaises et de les prendre en compte dans le développement de l'AW249. Cet hélicoptère d'attaque militaire disposera d'une masse maximale au décollage pouvant aller jusqu'à 8 tonnes et d'une charge utile d'environ 1 800 kilos. L'AW249 pourra emporter des missiles air-air et air-sol, ainsi que des roquettes. Au besoin, il pourra également être équipé des réservoirs pendulaires.

Le programme AW249 de Leonardo vise à fournir à l'armée italienne des hélicoptères de nouvelle génération. Cet hélicoptère d'attaque viendra remplacer l'AW129, dont la flotte doit être « retirée de service d'ici 2026, après 35 ans d'opérations ».

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.