Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Aviation Civile Actualité Equipementiers Actualité Salons Actualité transport aérien

Aviointeriors relance le SkyRider

Le SkyRider 2.0 présenté au salon Aircraft Interiors 2018 © JBH

Lancé il y a 8 ans dans une première version, le SkyRider de l'équipementier italien Aviointeriors est un des évenements de l'édition 2018 du salon Aircraft Interiors. 

Ce siège très particulier s'adresse aux compagnies ultra low cost pour des vols d'une heure maximum. Il présente un dossier maintenu fixe par une barre fichée dans le plafond et le plancher de la cabine et une assise réduite à son plus strict minimum, qui fait plus penser à une petite selle (d'où son nom) qu'à un vrai siège. Le gilet de sauvetage est présent dans une petite boîte accrochée juste à l'avant de l'assise. Assis, le passager peuvent "caler" leurs pieds grâce à un rebord saillant au niveau du sol. Pour les rangées arrières, mieux vaut être mince puisque le pitch (écartement entre les rangées de sièges) est seulement de 23 pouces (58,4 cm). Aviointeriors annonce qu'il est possible de gagner 20% de capacités supplémentaires dans une cabine éco avec le SkyRider 2.0. 

"Suite au lancement de la première version il y a huit ans, nous avons dû nous conformer à des exigences de réglementation de sécurité en vol, qui ont été maintenant atteintes avec le SkyRider 2.0", explique Ermanno de Vecchi, directeur général de Aviointeriors. "Nous sommes actuellement en discussion avec plusieurs compagnies asiatiques qui se sont dites intéressées", poursuit-il. "Ce produit très spécifique pourrait permettre aux compagnies aériennes de segmenter leur offre sur la cabine économique en proposant par exemple une classe ultra low cost, une classe éco standard et une classe premium", précise Ermanno de Vecchi. 

En 2010, le bouillonnant patron de Ryanair, Michael O'Leary, avait évoqué l'idée de proposer des places "debout" à ses passagers pour le prix d'une livre. A l'époque, beaucoup avaient cru à une plaisanterie pour faire du "buzz". Le siège SkyRider 2.0 pourrait être redonner des idées au patron de Ryanair. Mais pour l'avoir testé, l'auteur de ces lignes n'est pas franchement pressé que ce type de sièges apparaisse chez d'éventuelles compagnies européennes. 

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.