Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Défense Actualité Systèmes

Aselsan, Roketsan et Eurosam signent un accord de coopération

Un système de défense français SAMP/T à moyenne pportée lance un missile Aster. © Eurosam

Le 14 juillet, les entreprises Aselsan, Roketsan et Eurosam ont signé un protocole d'accord à Ankara. Leur coopération portera sur le développement de la défense aérienne et antimissile turque.

Les trois nouveaux partenaires travailleront conjointement à l'étude de définition d' « un système de défense aérienne et antimissile qui sera lancé dans les mois à venir », rapporte Eurosam. Ensemble, ils partageront leur savoir-faire et leur expérience afin de mettre au point un système optimisé pour les besoins sécuritaires de la Turquie. Les évolutions qui pourront être apportées aux systèmes d'Eurosam français et italien seront également prises en compte dans le projet turc.

« Le futur système turc de défense aérienne et antimissile sera basé sur les technologies et l'expérience qu'Eurosam a acquis sur les systèmes terrestres et navals », déclare l'industriel. Les compétences héritées de la famille de missiles Aster, imaginée il y a 25 ans, seront essentielles au développement de ce système de défense. D'après Eurosam, ces systèmes « sont capables de neutraliser la plupart des menaces courantes et peuvent faire face à tous types de missiles ».

En parallèle la Turquie a annoncé son intention d’acquérir 4 batteries du système de défense aérienne russe S-400. Cela n'est pas forcément incohérent avec la signature de ce protocole d'accord car Ankara fait part depuis 2010 de sa volonté de se doter de moyens de défense d’une part et d’acquérir d’autre part une capacité autonome à développer ce type de systèmes au travers d’un transfert de technologie. La Turquie s'était d'abord tournée vers la Chine en 2014. Cependant le projet avait été abandonné en raison de l'opposition américaine mais aussi d’un niveau de transfert de technologies jugé insuffisant par les Turcs. Un contrat avec la Russie permettrait aujourd'hui à la Turquie de répondre à ses besoins de défense aérienne à court terme,en attendant le développement d'une technologie propre en coopération avec Eurosam. Par ailleurs, les russes ne consentiront probablement pas à un transfert de technologie. Or, ce nouveau partenariat entre Eurosam, Aselsan et Rokestan devrait permettre à Ankara de développer ses connaissances et son savoir-faire industriel.

Les systèmes Eurosam sont utilisés par la France et l'Italie et ont convaincu des clients exports, notamment l'Arabie Saoudite (frégates Lafayette) et le Royaume-Uni où le système PAAMS équipe six destroyers Type 45. Ainsi, la Marine française est dotée d'un système anti-air missile (SAAM) pour son porte-avions Charles De Gaulle et pour ses FREMM (Frégates Européennes Multi-Mission) ainsi que de PAAMS (principal anti-air missile system) pour ses frégates Horizon. L'Armée de l'Air quant à elle déploye huit SAMP/T (système sol-air moyenne portée / terrestre). Leur modernisation a d'ailleurs été lancée fin 2015.

La Marina Militare a équipé de SAAM ses porte-aéronefs Cavour et Garibaldi et ses frégates FREMM, ainsi que ses frégates Horizon de systèmes PAAMS. L'esercito italiano (armée) est de son côté doté de cinq SAMP/T.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.