Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Industrie Actualité Espace Actualité lanceurs spatiaux

Arianespace se réorganise pour être plus efficace

Le marché japonais est vital pour Arianespace qui a lancé jusqu'à présent 75 % des satellites commerciaux nippons. © Arianespace

Sous l'impulsion de son président, Stéphane Israël, Arianespace fait évoluer son organisation et fait entrer quatre nouveaux membres au sein de son comité exécutif. Jacques Breton (directeur commercial), Louis Laurent (directeur ingénierie et opérations), Michel Doubovick (directeur administratif et financier) sont désormais rejoints par Luce Fabreguettes (directrice des missions), Roland Lagier (directeur technique et qualité), Philippe Nicolaï (directeur des ressources humaines) et Isabelle Veillon (directrice de la communication et de la marque).

Objectif : représenter toutes les fonctions de l'entreprise. Une opération qui s'inscrit dans une nouvelle organisation qui "renforce le pilotage des affaires avec la création d'une direction des Missions responsable de la tenue des engagements de la société en termes de qualité, de coûts et de délais" tout en prenant en compte "le fait que Arianespace opère non plus un seul mais trois lanceurs (Ariane 5, Soyuz, Vega) avec un objectif de 12 lancements par an".

Conséquence : Arianespace compte désormais quatre directions opérationnelles : direction Commerciale, direction des Missions, direction Ingénierie et opérations, direction Technique et qualité. Mais aussi, trois directions transverses : direction Administrative et financière, direction des Ressources humaines et direction de la Communication et de la Marque. La nouvelle organisation permet aussi de promouvoir des talents : Luce Fabreguettes était, depuis 2009, directrice du développement commercial d'Arianespace et Louis Laurent, directeur des programmes depuis 2008.

Enfin, Roland Lagier et Isabelle Veillon voient leur champ d'action étendu puisque le premier récupère la "qualité" après avoir été directeur technique et adjoint au directeur technique central depuis 2010 et la seconde aura aussi la responsabilité de la "marque" Arianespace, entreprise que cette Normalienne avait rejointe en 2014 comme directrice de la communication.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir
  1. Félix Perez
    le 04/04/16 à 07h35

    Il est surprenant de voir Arianespace annoncer une nouvelle organisation à quelques semaines ou mois d'une prise de contrôle par Airbus Saffran Launcher (ASL). Arianespace ne prend pas en compte l'avis de son futur actionnaire ni de potentielles futures synergies. Stephane Israel décrlare-t-il un bras de fer ? Veut-il assurer un futur à ceux qu'il a ainsi fait renter au Comex ? En tous les cas, ASL n'a nullement l'air d'avoir été mis dans la boucle et tout laisse à penser que l'ancien bras de fer CNES versus Airbus relatif à l'indépendance d'Arianespace se poursuit en coulisses...


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.