Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité lancement Actualité lanceurs spatiaux

Ariane 5 VA233 : premier lancement Galileo et record de succès consécutifs

Une mission doublement emblématique. © ESA/Stéphane Corvaja

Largement moins médiatisée que le départ de Thomas Pesquet, la mission VA233 d'Ariane 5 a permis de mettre à poste quatre satellites de la constellation Galileo, et de battre le record de succès consécutifs d'Ariane 4.

Intervenu jeudi 17 novembre à 10h06, heure de Kourou (13h06 UTC), le sixième lancement Ariane 5 de l'année s'est effectué en présence de Maroš Šefčovič, vice-président de la Commission européenne, et d’Elżbieta Bieńkowska, Commissaire européenne au Marché intérieur et à l'Industrie. Pour la première fois en effet, Ariane 5 s'était vu confier des satellites de la constellation Galileo, développés pour la Commission européenne dans le cadre d’un contrat avec l’Agence spatiale européenne. Jusqu'alors (entre octobre 2011 et mai dernier), quatorze satellites opérationnels Galileo avaient été déployés à l'aide de sept lanceurs Soyouz, mis en œuvre depuis le Centre spatial guyanais. L'utilisation du lanceur lourd européen, capable de placer quatre satellites Galileo d'un coup (au lieu de deux), doit permettre d'accélérer le déploiement de la flotte. Deux autres lancements Galileo par Ariane 5 sont ensuite prévus, au troisième trimestre 2017 et en 2018. Avec 26 satellites, la constellation sera alors complète, mais les premiers services doivent démarrer dès la fin de cette année, avec 18 satellites.

Mission spécifique.

Pour cette mise à poste particulière, c'est une version ES d'Ariane 5 (développée pour l'envoi des cinq vaisseaux-cargo européen ATV vers l'ISS, entre mars 2008 et juillet 2014) qui était utilisée, équipée de son moteur ré-allumable Aestus. La performance demandée au lanceur était de 3 276 kg, dont 2 858 kg pour les satellites 15, 16, 17 et 18 de la constellation Galileo (FOC-M6), de 714 ou 715 kg chacun. Ces derniers devaient être injectés en orbite, au terme d'un vol de 3h35, à l'aide d'un dispenseur de 418 kg spécialement développé et réalisé par Airbus Safran Launchers. Les satellites ont correctement été placés sur une orbite circulaire, haute de 22 922 km et inclinée de 54,57°.

Ariane 5 marquait ainsi son 75e succès d'affilée depuis avril 2003, dépassant définitivement le record de 74 lancements réussis successifs jusqu'alors détenus par Ariane 4. C'était également le 21e succès consécutif d’un lanceur équipé du moteur Aestus. En treize ans, Ariane 5 aura mis en orbite 149 charges utiles (soit plus de 623 tonnes) pour le compte de clients institutionnels et commerciaux.

 

 

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir
  1. masarik67 masarik67
    le 22/11/16 à 01h42

    bonjour, je voulais avoir une précision sur un point . Est-ce que ce lancement était prévu ? et si oui , est-il normal d'effectuer un lancement de 4 satellites au lieu de 2 habituellement ? La raison de cette question vient d'un échange avec une personne , qui me certifie que le lancement n’était pas prévu , et encore moins d'envoyer 4 satellites en même temps !? Selon cette même personne , il s'agirait d'une précipitation du " à l’élection de Mr trump " , cela me semble incongrue , mais n'étant pas sur de moi je voulais avoir d'autres avis sur cette question . Merci d'avance pour vos réponses

  2. samuel gibon
    le 22/11/16 à 02h47

    La fusée Ariane V est une vraie reussite pour l'EUrope et pour la France. Depuis son premier vol en juin 1996 , ou j'étais au CEA de Grenoble, j'ai pu voir l'évolution de la gamme des fusées Ariane, de la diversité des vols du lanceur européen et surtout de sa très grande fiabilité technologique (75 lancements, 75 reussites) donc on peut dire que l'Europe dispose d'un moyen de lancement fiable et sur pour l'avenir avec le nouveau lanceur Ariane VI. Non rien ne peut présager d'un échec futur et d'une redite de 1996 , 20 ans plus tard mais l'eperience faite, la fiabilité et le developpement de la technologie spatiale avec le lancement des satellites Galileo sont aussi une marque ,une empreinte de l'Europe dans le monde du spatial et de la technologie des lanceurs. Je me souviens de mon intervention au lycée technique d'Angers sur le programme Hermès qui malheureusement n'a jamais vu le jour en Europe et en France :oui un jour peut être la base de Kourou enverra dans l'espace des spationautes comme THomas Pesquet pour l'ISS parti de Baikonour au Kazakstan ! Oui souhaitons que l'ESA puisse un jour permet l'envoie de spationaute de la base de Kourou en Guyane : celà serait génial pour l'Europe pour la France spatiale !!

  3. Bernard Dautrevaux
    le 22/11/16 à 07h12

    Bonjour, @mazarik67: imaginer qu'un lancement, même d'une configuration "standard" d'une fusée quellle qu'elle soit peut se décider en 2 semaines (après l'élection de D. Trump) montre, de la part de votre interlocuteur, un ignorance totale des procédures et délais associés à un lancement. Il n'y a pas un "stock" de fusées à Kourou (le transfert depuis l'Europe, par bateau vu la masse et l'encombrement, prendrait déjà une bonne semaine...) qu'un "McGiver" pourrait bricoler en quelques jours pour placer quatre satellites là où on n'en met que deux (même si la masse est comparable, et même moindre, que ce que Ariane 5 peut placer sur orbite). Les mécanismes de séparation du lanceur (le dispenseur) ont été développés "sur mesure" et cela prend des années pour les réaliser, les tester, les valider puis programmer les trajectoires de lancement des 4 satellites. Dans mes souvenirs la décision date d'au moins deux ans, pas deux semaines :-) Je pense que la rédaction d'Air&Cosmos pourrait préciser mes souvenirs. En tout cas bravo à Arianespace pour une mise à poste parfaite et un 75ème lancement réussi d'affilée. D'ailleurs quand vous parlez de record c'est un record pour la gamme Ariane ou un record pour un lanceur (un record "toutes catégories" quoi) ? Je pense que Soyouz est aussi à créditer d'un certain nombre de lancements réussis d'affilée, mais je ne sais combien. Merci de vos précisions.

  4. masarik67 masarik67
    le 22/11/16 à 07h56

    @Bernard Dautrevaux Merci pour votre réponse . Cependant , une derniere chose reste à éclaircir . Voici un site qui référence tout les lancements prévu et passé : http://lanceurs.destination-orbite.net/lancements.php et concernant le lancement d’Ariane , visiblement , il n’était pas inscrit dans la calendrier ... nous n'avons beau chercher mais nous n'avons rien trouvé la programmation de ce lancement , bizarre non ? Encore merci pour votre réponse .


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.