Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité Transport spatial

Ariane 5 ES tire sa révérence en beauté

Décollage matinal depuis le CSG © ESA - CNES - Arianespace - Optique Vidéo CSG - Service Optique

A l’occasion de la mission VA 244, le lanceur lourd européen (utilisé pour la dernière fois dans sa version ES) a mis à poste quatre nouveaux satellites de la constellation Galileo. Prochain objectif : le 100e vol.

Ariane 5 vient d’effectuer son 99 vol (dont 95 réussis) depuis sa mise en service il y a 22 ans, le 4 juin 1996. Le 25 juillet à 11 h 25 UTC, le lanceur lourd d’Arianespace s’est élancé du Centre spatial guyanais, pour la troisième fois de l’année, et pour la troisième fois depuis novembre 2016 au service de la constellation Galileo de l’Union européenne pour le positionnement – Ariane 6 prendra la relève à compter de fin 2020.

D’une durée de 3 heures et presque 57 minutes, la mission VA 244 a permis de déployer les satellites FM 19 à 22 (baptisés Tara, Samuel, Anna et Ellen, du nom de jeunes Européens lauréats d’un concours de dessin organisé en 2011), sur une orbite moyenne de 29 600 km, inclinée de 59,31°.

Chaque satellite, construit par OHB, pèse 716 kg au décollage. Ce sont ainsi 26 satellites Galileo opérationnels qui ont été déployés depuis décembre 2011.

Le vol VA 244 marquait la huitième et dernière utilisation d’Ariane 5 dans sa version ES, introduite en mars 2008 avec le premier envoi d’un vaisseau-cargo ravitailleur à destination de la Station spatiale internationale. Il marquait également les dernières utilisations de l’étage supérieur EPS et d’une coiffe moyenne.

 

Retours sur l’aventure Ariane 5.

Le 5 septembre prochain, ce sera donc le 100e vol d’une Ariane 5. Dans cette perspective, nous avons recueilli les témoignages de 17 personnalités, concepteurs, opérateurs, clients ou observateurs, qui livreront leurs souvenirs dans le n°2605 d’Air & Cosmos, à paraître ce vendredi 27 juillet et en kiosque jusqu’au 30 août prochain : Jean-Marc Astorg (directeur des lanceurs du Cnes), Dominique Bajeux (ingénieur chef chez ArianeGroup de 2008 à 2018), Bernard Chemoul (directeur du programme Ariane 5 au Cnes de 2005 à 2008), Nicolas Chamussy (directeur général de la division Space Systems d’Airbus), Alain Charmeau (président exécutif d’ArianeGroup), Stéphane Corvaja (responsable photo de l’Agence spatiale européenne depuis 1997), Jean-Jacques Dordain (directeur général de l’Agence spatiale européenne de 2003 à 2015), Jean-Loïc Galle (président de Thales Alenia Space), Jean-Marc Gardin (directeur général adjoint de Telespazio et président de Telespazio France), Stéphane Israël (président exécutif d’Arianespace), Jean-Yves Le Gall (président du Cnes), Yohann Leroy (directeur général adjoint et directeur technique d’Eutelsat), Daniel Neuenschwander (directeur des lanceurs de l'ESA), Markus Payer (porte-parole de SES), Olivier Ricouart (ingénieur chef chez ArianeGroup depuis le 1er juillet 2018), Philippe Varnoteaux (docteur en histoire) et Jan Woerner (directeur général de l’Agence spatiale européenne).

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.