Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Industrie

Année 2016 contrastée pour Dassault Aviation

Les livraisons de Dassault Aviation Falcon resteront à 49 exemplaires en 2017. © C.Cosmao

L'année 2016 aura été clairement contrastée pour Dassault Aviation. Une séquence paradoxale. Les premières livraisons du Falcon 8X et la commande par l'Inde de 36 avions de combat Rafale s'accompagnent en effet d'un chiffre d'affaires qui passe de 9,9 Md€ en 2015 à 9,6 Md€, l'année dernière. Un recul qui se retrouve dans les deux segments d'activité du constructeur.

Dassault Aviation continue d'être pénalisé par un marché de l'aviation d'affaires toujours au ralenti et qui se traduit à la fois par la baisse des prises de commandes et des livraisons. Seulement 21 Falcon ont été commandés en 2016, une fois prises en compte les 12 annulations sur les Falcon 5X, contre 25 en 2015. En 2013 et 2014, les prises de commandes avaient porté sur 64 et 90 exemplaires, respectivement.

Les livraisons de Falcon sont, quant à elles, passées de 77 unités en 2013 à 49 en 2016. Rien de surprenant donc que le chiffre d'affaires de l'activité avions d'affaires soit toujours orienté à la baisse pour s'établir à 2,34 Md€ en 2016 contre 2,5 Md€ en 2015. La faiblesse des commandes pèse logiquement sur le carnet de commandes qui s'établit à 3,05 Md€ contre 3,8 Md€ en 2015. Au 31 décembre 2015, Dassault Aviation avait encore 63 Falcon à livrer contre 91 à fin 2015.

Sur l'activité défense, le recul du chiffre d'affaires, 1,24 Md€ contre 1,67 Md€ en 2015, s'explique par la fin des travaux de modernisation sur les Mirage 2000 indiens au standard I/TI. Par contre, au niveau des prises de commandes, la commande par l'Inde de 36 Rafale permet à l'avionneur d'enregistrer un montant globalement stable d'une année sur l'autre : 8,14 Md€ contre 8,28 Md€ en 2015.

Le contrat indien vient aussi booster le carnet de commandes global, toutes activités confondues, qui fait un bond de plus de 43 % d'une année sur l'autre, passant de 14,17 Md€ en 2015 à 20,32 Md€. Le carnet de commandes défense export est ainsi multiplié par deux pour atteindre 14,48 Md€ contre 7,75 Md€ en 2015.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.