Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Défense Actualité Drones Actualité Farnborough Airshow 2018 Actualité Salons

Airbus ouvre un site de production pour le Zephyr

Un premier site de production a été inauguré au Royaume-Uni. © Airbus

Airbus a annoncé à l'occasion du salon Farnborough l'ouverture d'un site de production pour le Zephyr.

Lundi 16 juin, Airbus a inauguré la première usine de production pour le Zephyr, située au Royaume-Uni. Cette ligne d'assemblage sera la première dédiée à la production en séries de systèmes HAPS (high altitude pseudo satellite). Le site abritant cette ligne de production permettra également à Airbus de conduire des démonstrations afin de mettre en lumière les capacités de ce « premier drone stratosphérique solaire-électrique au monde », déclare l'industriel.

Farnborough a également été l'occasion pour l'industriel de dévoiler le Zephyr S, « premier appareil de série du programme Zephyr, les précédents exemplaires étant des prototypes de développement », rapporte Airbus. Ces annonces ont eu lieu alors que le Zephyr S réalise actuellement son premier vol aux Etats-Unis, qui permettra de valider ses capacités opérationnelles. « La date d'atterrissage sera confirmée dès que les objectifs techniques auront été atteints. Jusqu'ici, le Zephyr a enregistré près de 1 000 heures de vol », précise Airbus.

Conçu pour mener des missions d'observation et pouvant servir de relai de communications, le Zephyr « permettra de révolutionner la gestion des catastrophes et de mieux contrôler la propagation des feux de forets ou les déversements d'hydrocarbures. Il assurera une surveillance constante, suivra l'évolution environnementale de la planète et permettra aux régions du monde les plus isolées de communiquer », a décrit Sophie Thomas, responsable du programme Zephyr. Alimenté grâce à l'énergie solaire, le drone Zephyr est capable de mener des missions de très longue durée. L'aéronef est ainsi d'ores et déjà parvenu à mener une mission de 14 jours.

Le Royaume-Uni est le premier client du pseudo-satellite Zephyr. Après avoir commandé deux exemplaires en février 2016, le ministère de la défense britannique a annoncé une nouvelle commande en août 2016 pour un troisième drone.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.