Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Industrie

Airbus Helicopters accélère la production des Super Puma

Le Super Puma de la RSAF dispose d'importants moyens d'autoprotection © Emmanuel Huberdeau

Si le marché de l'oil & gas reste compliqué pour les Super Puma, le militaire et le para-public portent les ventes de l'Airbus Helicopters H225, au point que les cadences de production accélèrent.

On s'active du côté de la chaîne d'assemblage des Super Puma H225 sur le site de Marignane d'Airbus Helicopters. Pas moins de 14 machines sont actuellement alignées sur la chaîne et les équipes sont à l'ouvrage. Au point qu'il faut mobiliser plus de monde que prévu. La chaîne mobilisait 100 personnes en 2017. Elles seront 150 cette année et 400 en 2019. Un véritable enjeu humain et industriel. Pour tenir cette accélération, Airbus Helicopters va en effet devoir trouver des compagnons qualifiés et s'assurer que la "supply chain" peut suivre. Airbus Helicopters a livré huit Super Puma en 2017. Cela sera au moins le double en 2018 puisqu'aux 14 exemplaires en cours d'assemblage final s'ajoutent ceux qui sont actuellement en essais en vol.

Si le marché de l'oil & gas reste compliqué pour le Super Puma, l'hélicoptère de la classe des 11 tonnes a engrangé pas moins de 54 commandes en 2017 sur les marchés militaires et para-publics. "La meilleure performance depuis 2009", commentait Guillaume Faury, président d'Airbus Helicopters. Et la deuxième dans l'histoire du programme. Le creux de la vague a été l'année 2015 avec seulement deux ventes. Le redécollage a commencé en 2016 avec 26 ventes, toujours grâce aux marchés militaires et para-publics. Cette accélération doit beaucoup aux commandes passées par Singapour et le  Koweit pour une cinquantaine d'exemplaires. S'ajoutent des ventes en Corée du Sud et au Japon ainsi qu'en Tanzanie pour une dizaine d'appareils. Enfin, des contrats sont en cours de finalisation comme en Inde. Airbus Helicopters prévoit de livrer 100 Super Puma sur les cinq prochaines années.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.