Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité Satellites

Airbus et SES présentent le plus gros satellite tout électrique du monde

Derniers tests en salles blanches pour SES 12 avant son départ pour la Floride, début mars © R. Heinrich/Airbus Defence and Space

Ce 13 février dans ses locaux toulousains, Airbus Defence and Space a dévoilé SES 12, le nouveau satellite tout électrique construit pour l'opérateur luxembourgeois SES.

Conçu à partir de la plateforme Eurostar E3000 EOR (Electric Orbit Raising), le nouveau satellite d’Airbus Defence and Space construit pour l’opérateur luxembourgeois de télécommunications spatiales SES constitue aujourd’hui le plus gros et le plus puissant satellite tout électrique du monde : sa masse au décollage est de 5,4 tonnes et sa puissance électrique atteint 19 kW. Ce sera probablement le plus gros satellite géostationnaire de la flotte de SES, toutes technologies confondues.

 

Missions duales.

SES 12 devrait être lancé d’ici deux mois depuis la Floride à l’aide du Falcon 9 de SpaceX. Il doit être placé sur la position 95°E, aux côtés de SES 8 (lancé en décembre 2013) et en remplacement de NSS 6 (décembre 2002. Ce sera le quatrième lancement pour SES cette année (après SES 14, Govsat 1/SES 16 et O3b), et le second d’un satellite tout électrique (avec SES 14, déjà construit par Airbus Defence and Space).

Durant 15 ans, SES 12 assurera des missions duales au Moyen Orient et dans la région Asie-Pacifique, notamment HTS (Hih Throughput Satellite), grâce à ses 76 transpondeurs en bande Ku et bande Ka, et ses 8 antennes multi-spots, reliées à un processeur générant un signal digital qui permet la diffusion de chaînes multiples et une grande flexibilité.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.