Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Aviation Civile Actualité Compagnies aériennes Actualité transport aérien

Air France/KLM complète son dispositif sud-américain

Air France/KLM dispose désormais de trois relais en Amérique Latine : GOL au Brésil, Aeromexico et Copa Airlines en Amérique Centrale. © KLM

Air France/KLM vient de resserrer ses liens avec la compagnie aérienne panaméenne Copa Airlines par le biais d'un nouvel accord de partage de codes, cette fois entre Air France et Copa Airlines. En continuation des vols d'Air France sur Panama City, les passagers pourront poursuivre avec les avions de Copa Airlines sur San José (Costa Rica)et San Salvador. S'ajouteront Guatemala City, Managua (Nicaragua) et Tegucigalpa (Honduras), une fois obtenues les autorisations gouvernementales.

KLM travaille déjà avec Copa Airlines puisque la filiale néerlandaise du groupe propose à ses passagers les cinq destinations ci-dessus auxquelles s'ajoutent Santiago du Chili, San Pedro (Honduras), Kingston, Montego (Jamaïque), Lima (Pérou) et San Juan (Porto Rico). Outre le partage de codes, l'accord prévoit que les vols de Copa Airlines sont accessibles aux miles accumulés par les titulaires de la carte de fidélité Flying Blue.

Présente au Brésil par le biais d'un partenariat stratégique avec GOL, Air France/KLM renforce, avec Copa Airlines, sa couverture sud-américaine et en Amérique Centrale. Le groupe franco-néerlandais travaille déjà étroitement avec Aeromexico, d'ailleurs membre fondateur de l'alliance SkyTeam. Air France/KLM et Aeromexico assurent des vols en partage de codes non seulement sur le tronçon Europe-Mexique mais aussi au delà de leurs hubs respectifs.

Via Aeromexico, les passagers d'Air France/KLM ont ainsi accès à plus d'une vingtaine de destinations intérieures mexicaines. Pour autant, les partenaires ont d'autres scénarios à l'étude dont l'élargissement des vols en partage de codes via Mexico à d'autres destinations d'Amérique Latine. Ce dossier semble ne pas avancer en raison des accords de trafic aérien que le gouvernement mexicain doit renégocier avec les pays voisins. Une lenteur qui explique peut être pourquoi Air France a décidé d'aller plus loin avec Copa Airlines.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir
  1. philippe Teria
    le 16/11/16 à 12h06

    Partenariat stratégique avec GOL ? Stratégique pour qui ? Pas pour les passagers et ce au moins de l'avis unanime de la communauteé francaise au Brésil. GOL est une mauvaise compagnie et AIR FRANCE a fait un mauvais choix en y participant à son capital. Et tous ceux, comme moi, qui habitent à brasilia, qui n'ont pas compris la volte face d'AF qui à supprimé le vol direct vers Paris vous dirons que le transit par São ou RIO est un enfer, et encore plus avec la GOL. Pour beaucoup d'européens ici ... ce sera desormais la TAP via Lisbonne, laquelle a évidemment augmenté des prix (des voleurs) mais reste moins cher qu'AF et offre un voyage bien moins long. AF = modèle périmé !


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.