Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Aviation Civile Actualité Compagnies aériennes

Air France/KLM a réussi à dégager 1 Md€ de bénéfice d'exploitation

L'impact des attentats et le fort recul de la recette unitaire ont fait fondre le chiffre d'affaires passagers de 859 M€ par rapport à 2015. © Air France

Aidé par une masse salariale stable et une nouvelle baisse de sa facture carburant, Air France/KLM a réussi à dégager un bénéfice d'exploitation légèrement supérieur à 1 Md€ sur son exercice 2016. Les dépenses en carburant ont en effet reculé de près de 26 % par rapport à 2015. La baisse des prix a eu "un effet bénéfique de 923 M€" et les pertes sur les couvertures carburant ont été réduites de 605 M€ par rapport à 2015. Hors effet couverture, Air France/KLM a dépensé 1,59 Md€ de moins en carburant par rapport à 2015. Une économie trois fois supérieure à celle réalisée en 2015 par rapport à 2014.

Dans le même temps, le deuxième poste de dépenses le plus important, les frais de personnels, est resté stable, s'établissant à 7,5 Md€. L'effet bénéfique des mesures des inévitables mesures de restructuration menées chez KLM et surtout Air France. Un facteur d'autant plus déterminant que l'actuelle évolution favorable des prix du carburant peut très bien s'inverser dans les prochains mois.

Et dans l'immédiat, l'effet cumulé des économies réalisées sur le poste carburant et la stabilité des frais de personnels ont aussi permis d'atténuer l'impact du recul de 3,3 % du chiffre d'affaires par rapport à 2015 et qui a fondu de 845 M€ d'une année sur l'autre. Ce qui est loin d'être négligeable.

C'est l'activité Passagers qui a été la plus affectée avec des recettes en recul de plus de 4 % par rapport à 2015. Soit 853 M€ de moins d'une année sur l'autre sous les effets cumulés des attentats et de la forte baisse de la recette unitaire qui frôle les 5 %. Pour faire oublier les grèves de ses navigants et essayer de faire repartir le trafic vers la France, Air France/KLM a en effet été contrainte de multiplier les promotions tarifaires. D'autant que l'activité cargo a continué sa descente aux enfers en terme de recettes avec un chiffre d'affaires qui a encore diminué de près de 400 M€ par rapport à 2015.

Heureusement que la forte progression des recettes de Transavia (+ 100 M€ par rapport à 2015) et de l'activité Maintenance (près de 300 M€ de plus) a permis de limiter la baisse du chiffre d'affaires cargo et passagers en diminution globale de 1,2 Md€ par rapport à 2015. Et 1,2 Md€, c'est pratiquement l'économie réalisée par Air France/KLM sur la facture carburant (1,59 Md€). Cela montre bien la fragilité d'Air France face à une situation qui pourrait se dégrader en 2017 : recettes toujours en berne et remontée des prix du carburant.

La compagnie aérienne estime d'ailleurs les beaux jours d'un carburant pas cher sont derrière elle puisqu'elle table sur un facture quasi-identique pour 2017. Il faut donc que les recettes repartent à la hausse et que les frais de personnel continuent de baisser.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.