Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Aviation Civile Actualité Compagnies aériennes Actualité transport aérien

Air France : 28 avions pour Boost, pas un de plus

La clause de périmètre proposée par Air France limite la flotte de Boost à 28 avions. © AIR FRANCE

Dans un courrier adressé aux responsables des organisations syndicales représentants les navigants commerciaux d'Air France, Franck Terner, directeur général de la compagnie aérienne, annonce qu'il est "prêt à introduire cette même clause de périmètre dans le futur accord collectif PNC". Une lettre "twittée" par l'UNAC (Union des navigants de l'aviation civile" ce 12 février. Cette "clause de périmètre", qui figure dans le projet d'accord "pilotes" ouvert à la signature depuis le 8 février, limite la flotte de la future compagnie aérienne baptisée "projet Boost" à 18 avions moyen-courrier et 10 avions long-courrier.

Et à la différence "des autres clauses de votre accord collectif qui sont à durée déterminée, celle concernant la nouvelle compagnie sera à durée indéterminée". Et Franck Terner de rappeler la démarche qui a conduit la direction d'Air France à lancer le projet Boost :

"Il s'agit au contraire de protéger Air France - et ses PNC - en créant un outil à coûts diminués pour exploiter les plus déficitaires de nos lignes, et reprendre l'offensive sur des routes ultra-concurrentielles où jamais Air France ne pourra reprendre pied dans les conditions d'aujourd'hui. Ceci passe, c'est incontournable, par des conditions PNC qui ne sont pas celles d'Air France aujourd'hui, en salaire, en temps de travail et en compositions d'équipage".

"Vous nous avez confirmé, lors de nos échanges, ce que nous savions déjà : jamais, en tant qu'organisations syndicales représentatives, vous n'accepterez de signer un "accord de mutualisation" sur l'ensemble de la population PNC de ces conditions inférieures dans la nouvelle compagnie (qui représenteraient au total un effort équivalent à environ 6 % de la masse salariale PNC Air France). Dès lors, il n'existe pas d'alternative à la création de Boost sous la forme d'une nouvelle compagnie".

 

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.