Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Aviation Civile Actualité Avions commerciaux Actualité Compagnies aériennes Actualité transport aérien

Air Côte d'Ivoire : + 18 % pour le trafic en 2017

Air Côte d'Ivoire exploite un mixte Airbus A320ceo et Bombardier Q400. © Air Côte d'ivoire

Le trafic passagers de la compagnie aérienne a encore fait un bond de 18 % en 2017 et la rentabilité sera au rendez-vous cette année.

Air Côte d'Ivoire a tenu son objectif des 850 000 passagers transportés en 2017. La compagnie aérienne n'en est pas très loin et cela représent un bond d'un peu plus de 18 % par rapport à 2017 (719 000 passagers transportés). En 2013, le trafic d'Air Côte d'Ivoire était de 250 000 passagers. Des chiffres qui montrent le chemin parcouru par ce transporteur qui exploite une flotte mixte d'Airbus A320ceo et de turbopropulseurs Bombardier Q400. Air Côte d'Ivoire a également trois Airbus A320neo en commande et qui seront réceptionnés à partir de 2019. La compagnie aérienne détient désormais 45 % de parts de marché sur la zone CEDEAO-CEMAC au départ de l'aéroport d'Abdijan qui a traité plus de deux millions de passagers l'année dernière. Si le trafic est toujours en forte croissance, la rentabilité ne sera au rendez-vous qu'à partir de cette année.

Pour y arriver, la compagnie aérienne mise sur l'âge de sa flotte composée d'avions neufs avec une consommation carburant moins importante et des coûts de maintenance moins élevés. Reste un handicap pour Air Côte d'Ivoire et les autres compagnies aériennes africaines : l'importance des taxes aéroportuaires. Si le gouvernement ivoirien les a baissé de 50 %, ce n'est pas le cas dans les autres pays desservis par Air Côte d'Ivoire. Les taxes aéroportuaires représentent 55 % du prix du billet, ce qui contraint la compagnie aérienne à maintenir des prix élevés rendant l'avion inaccessible à une grande partie de la population. Ce qui pèse sur les coefficients de remplissage.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.