Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Industrie Actualité PME - ETI

Air&Cosmos incube sa première start-up

Présentation de l'appli Air&Jobs au Cargo à une dizaine de représentants de sociétés. © A&C

Air&Cosmos appuie la start-up Air&Jobs qui vient de lancer une appli sur smartphone qui vise à réduire la durée de mise en relation entre sociétés et candidats aux postes proposés.

Beaucoup d’entreprises de la filière aérospatiale ont du mal à trouver les bons profils pour les postes à pourvoir. « Air&Cosmos » les accompagne depuis des années en publiant des centaines d’annonces par an sur le magazine et sur le web. Aujourd’hui, Air&Cosmos s’engage aux côtés d’Air&Jobs avec une application sur smartphone qui vise à réduire la durée de mise en relation entre sociétés et candidats aux postes proposés. Avec un slogan : « 48h chrono pour parler à son futur employeur ».

Des responsables des ressources humaines de la filière aérospatiale étaient réunis pour la présentation de l’application Air&Jobs qui a été lancée à la veille de l’édition 2017 du Salon du Bourget. Des responsables des ressources humaines, mais aussi des chefs d’entreprise, comme Gabriel Ouzen, directeur général d’ECM, filiale du groupe Crit et partenaire stratégique d’Air&Jobs, ainsi que Rodolphe Marchais, président du groupe Sabena Technics.
Signe que les problématiques de recrutement sont toujours aussi aiguës au sein de la filière aérospatiale française, qui continue à embaucher : plus de 8 000 embauches pour cette année après une moyenne annuelle à plus de 10 000 au cours des cinq années précédentes. Reste à trouver les bons candidats et les bons profils. Pas toujours facile. Comme en témoigne Christelle Amouret, responsable des ressources humaines de Bronzavia.
 

LES BONS PROFILS.

L’entreprise recherche en permanence des chaudronniers et des soudeurs. Des savoir-faire de plus en plus rares, notamment dans la tranche des compagnons expérimentés qui ont derrière eux cinq années et plus d’expérience. Même son de cloche de la part de Jean-Pierre Daidone, en charge du recrutement pour Assistance Aéronautique & Aérospatiale dont l’activité requiert en permanence des expertises dans des domaines très divers.
Ces entreprises utilisent des cabinets de recrutement, des sites Web et des applications très généralistes. L’application Air&Jobs a l’avantage d’être un outil non seulement de recherche complémentaire, mais aussi dédié aérospatial et défense et surtout plus accessible techniquement et financièrement. A la différence des autres outils de recherche, Air&Jobs offre en effet un accès gratuit pour les candidats et les recruteurs.

Les entreprises achètent des crédits qui ne sont débités qu’une fois le recrutement réalisé, comme l’explique Damien Gaignard, le porteur du projet Air&Jobs (cf. encadré ci-dessous). Autre avantage de l’application derrière laquelle s’engage « Air & Cosmos » : la réduction du temps de mise en relation entre les candidats intéressés par le poste et l’entreprise ayant identifié les profils qui l’intéressent. Une offre d'emploi se rédige en effet en 30 secondes et se poste immédiatement sur l’application.
Une fois le « Match » réalisé entre sociétés et candidats intéressés, l’échange peut se poursuivre par chat ou appel vidéo directement dans l’application.

Un module événement permet enfin d’organiser des rencontres physiques entre le recruteur et les potentiels recrutés. Simple et ludique.

« Air&Jobs, c'est 30 secondes pour poster une offre et 48 heures pour parler au candidat idéal »​


Pourquoi lancer cette application Air&Jobs ?

"Cette application répond à un besoin du secteur aérospatial. Les flux d’emplois n'y tarissent pas mais dans le même temps les entreprises, notamment les PME et les ETI, nous expliquent qu’elles ont des besoins en recrutement, qu’elles ont du mal à recruter. Des difficultés également à trouver les bons profils dans toutes les catégories professionnelles : ingénieurs, opérateurs, techniciens.

La vocation de l’appli Air&Jobs est d’aider les entreprises à gagner du temps en accélérant la rencontre avec les candidats correspondant à leurs besoins. Il s’agit donc d’une plateforme de mise en relation sur smartphone qui va faciliter, dédramatiser et décomplexer le recrutement. Le modèle traditionnel de la rédaction d'une offre d'emploi de 25 lignes expliquant tous les détails du poste est révolu. Avec Air&Jobs, on peut rédiger son offre en 30 secondes et elle est immédiatement postée sur l’application".

Comment cela marche-t-il ?

"Très simplement, selon le principe du « Swipe and Match ». Il suffit de télécharger l’application sur son smartphone et de se créer un profil (candidat ou recruteur) à la main ou via LinkedIn. En tant que candidat, je renseigne le métier que je recherche, le lieu que je privilégie et le salaire auquel je prétends. Puis mon profil est traité par l’algorithme de matching d’Air&Jobs. 
Même démarche côté recruteur. Une fois mon compte créé, ce dernier est validé et contrôlé par l’équipe d’Air&Jobs. Puis je peux rédiger, sans limite, des offres de postes. Là encore, elles sont traitées par l’algorithme qui met en relation les uns et les autres en fonction du profil du candidat et de l’offre de la société. Tous les profils pertinents apparaissent finalement sur l’écran de « Swipe ». Je balaie vers la droite si les profils qui apparaissent me plaisent, vers la gauche sinon. Si les deux entités sont mutuellement intéressées, il y a alors un « Match », c’est-à-dire une mise en relation des deux personnes. 
Dans ce cas uniquement, chacun, candidat et recruteur, a accès au profil correspondant. En effet, l’application est complètement sécurisée. Par exemple, si je suis candidat, je ne sais pas par avance quel recruteur ou entreprise a aimé mon profil. Si je suis une entreprise, je ne sais pas non plus à l’avance qui a aimé mes offres. L’information n’apparaît qu'en cas de « Match ». Evidemment, toutes les données sont stockées via l’application qui a des conditions très strictes d’utilisation.
Une fois mis en relation, on peut échanger via chat ou appel vidéo directement dans l’application. Enfin, nous avons créé un module événement, car la rencontre physique reste primordiale en matière de recrutement. Ce module permet de créer instantanément un événement où que l’on soit grâce à la fonction de géolocalisation du smartphone, et d’en faire profiter tout son réseau de contacts. Nous croyons à la dimension sociale de la communauté aéronautique et spatiale".

L’accès à l’application Air&Jobs est-il gratuit ?

"Pour un candidat, c’est complètement gratuit et il n’y a ni limite du nombre de postes que je peux voir, ni du nombre d’entreprises avec lesquelles je peux entrer en contact. Je peux même être rémunéré par le biais de la cooptation : je recommande l’application à un ami dont le profil pourrait correspondre à celui que recherche une entreprise, et si cela se traduit par un recrutement, je touche de l’argent !
Pour les entreprises, le principe est celui des « Success Fees ». Elles achètent des crédits qui ne sont débités que si elles ont réussi leur recrutement. Les sociétés ne paient donc pas pour poster leurs offres de postes, comme c’est le cas sur la majorité des plateformes actuelles. Une fois le recrutement concrétisé, la commission correspond à un pourcentage du salaire brut annuel du candidat recruté. Un pourcentage qui est trois à cinq fois moins élevé que ceux pratiqués par les cabinets de recrutement".

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.