Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Compagnies aériennes Actualité transport aérien Actualité Aviation Civile

Air Austral et Air Madagascar dévoilent leur plan de marche

Boeing 777 d'Air Austral © Air Austral

La compagnie réunionnaise a pris 49% du capital du transporteur malgache, et va s'atteler à un redressement à grande échelle.

Faire du groupe Air Austral/Air Madagascar un leader aérien de la zone Océan Indien : c'est l'objectif affiché d'Air Austral qui a dévoilé le 5 février à Paris son plan stratégique pour redresser la compagnie nationale malgache en difficultés.

C'est le 4 avril dernier que Air Austral a été choisie pour partenaire stratégique d'Air Madagascar, ce qui a été formalisé par un protocole d'accord (MoU), avant que l'accord officiel soit signé le 9 octobre suivant. Et le 30 novembre, le programme de redressement a été lancé. Il s'est d'abord concrétisé par l'entrée d'Air Austral au capital d'Air Madagascar à hauteur de 49%, le reste restant contrôlé par l'Etat malgache. Dans le cadre d'un programme de redressement de dix ans s'étalant jusqu'en 2027, ce dernier va prendre en charge l'apurement des dettes d'Air Madagascar (160 millions de dollars). Le plan de redressement a été mis en place grâce à l'aide de cabinets de consultants spécialisés (Roland Berger Consulting et Deloitte, notamment), avec la mise en place d'une nouvelle gouvernance. Sur les sept membres du conseil d'administration d'Air Madagascar, trois sont réservés à Air Austral, dont notamment Marie-Joseph Malé, PDG d'Air Austral, qui est aussi le vice-président d'Air Madagascar. "Nous allons consacrer trois ans au rétablissement des fondamentaux, avec un retour à l'équilibre prévu en année 4, soit en 2020, pour poursuivre ensuite sur le développement de la flotte et l'ouverture de nouvelles lignes", explique Marie-Joseph Malé.

Coté réseau, les deux compagnies vont axer leur stratégie sur trois piliers, avec tout d'abord le développement du réseau intérieur et le renforcement du hub de Tananarive avec la création du filiale dédiée. Cette filiale, baptisée "Tsaradia" (qui signifie "Bon voyage" en malgache) sera lancée en avril 2018 et assurera avec une flotte dédiée les vols intérieurs de la nouvelle Air Madagascar. Le but est, au départ de Tananarive, de parvenir à deux rotations quotidiennes vers Nosy Be, Diego Suares, Tamatave, Tulear et Fort Dauphin, et une rotation quotidienne vers Sainte-Marie, Maroantsetra, Sambava, Majunga et Morondava. "Les capacités devraient augmenter de 30% sur le réseau intérieur", précise Besoa Razafimaharo, directeur général d'Air Madagascar.

Pour l'instant, la flotte régionale d'Air Madagascar toujours en vol est composée d'un Boeing 737-800 NG, 3 ATR 72, et un Twin Otter. Elle va donc être transférée à Tsaradia, et être progressivement rénovée et développée.

Sur le long-courrier, Air Madagascar dispose encore d'un Airbus A340-300 qui devrait aussi sortir pour être remplacé par des appareils récents. Au total, la flotte du groupe Air Madagascar devrait passé de 6 avions actuellement à 16, d'ici 2027. Conjointement avec Air Austral, ce seront 26 qui devraient opérés conjointement d'ici la fin du programme de redressement.

Hors du cadre intérieur de Madagascar, le partenariat stratégique prévoit la mise en place d'une "autoroute régionale" entre Tananarive et Saint-Denis-de-La-Réunion pour maximiser la complémentarité entre les deux hubs. "Air Madagascar va par ailleurs passer dès le mois de juillet de deux fréquences à quatre fréquences hebdomadaires entre Paris CDG et Tanarive, plus une fréquence qui sera exploitée au départ de Marseille. Après la période de pointe, la desserte devrait redescendre à trois fréquences hebdomadaires", précise Marie-Joseph Malé. "Air Madagascar va aussi garder sa desserte de la Chine, avec la ligne Tananarive-Réunion-Guangzhou, avec le deuxième segment opéré en partage de codes avec Air Austral", ajoute le patron de la compagnie réunionnaise.

La compagnie va aussi travailler sur l'amélioration de son service aux passagers. "Air Madagascar a pour l'instant un taux de ponctualité de 68%. L'objectif est d'atteindre 85%", explique Marie-Joseph Malé. "Depuis le 5 février, Air Austral et Air Madagascar ont mis en place une combinabilité tarifaire, pour par exemple faire des entrées par Tananarive et des sorties par la Réunion", explique Marc Bailliart, directeur commercial France-Europe Air Austral/Air Madagascar. "Par ailleurs, à partir du 15 février 2018, Air Austral va ouvrir son réseau TGV Air à Air Madagascar, ce qui va lui permettre de capter le trafic régional français". Parallèlement, les deux programmes de fidélité Namako (Air Madagascar) et Capricorne (Air Austral) seront rapprochés.  

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.