Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Aero India 2017

Aero India 2017 : Saab à l'offensive

Démonstration en vol du Gripen C à l'occasion du salon Aero India 2017 © Emmanuel Huberdeau

Impossible de passer à côté de la présence de Saab au salon Aero India 2017. Des casquettes rouges Gripen ont été abondamment distribuées (Même si les français ne sont pas en reste avec des casquettes orange Rafale) et sont portées aux quatre coin du salon. Difficile aussi d’échapper aux immenses panneaux publicitaires placés sur le chemin du salon avec le slogan « prêt pour 2050 ».

Plus sérieusement, le groupe industriel mène actuellement une campagne intensive pour convaincre l'Inde de choisir le Gripen E pour son nouveau programme d'acquisition d'un chasseur monomoteur. On parle d'une possible commande de 200 à 250 appareils. Face au F-16 de Lockheed Martin, Saab présente son appareil comme le chasseur du futur en opposition aux 40 années de carrière de son concurrent. Le chef pilote d'essais de Saab ne fait pas dans la demie mesure lorsqu'il parle du « chasseur parfais ».

L'argumentaire de Saab se base en grande partie sur les capacités futures d'évolution du Gripen E dont l'avionique est composée de deux modules séparés. D'une part les éléments tactiques liés à la mission et d'autre part ceux liés au vol et à la sécurité de l'appareil. Selon l'industriel suédois cette architecture, « unique au monde » permettra de facilement moderniser les capacités du système de mission sans toucher aux éléments liés à la sécurité des vols qui sont plus délicats à faire évoluer.

Pour avoir une chance de l'emporter en Inde, il faut offrir d'importants transferts de technologies et se conformer à la politique du « Make in India ». Saab l'a bien compris et l'autre slogan « Team Up with India » (Faisons équipe avec l'Inde) en témoignage. Pour valoriser son offre, le constructeur du Gripen entend se baser sur l'exemple brésilien. Ce pays a commandé 36 Gripen E en demandant également d'importants transferts de technologies. Saab s'est donc engagé à développer au Brésil des capacités de production du Gripen mais a aussi mis en place, en coopération avec Embraer, un centre de recherche et de développement. Lequel participe d'ores et déjà au développement de la version biplace du Gripen E. Pour l'Inde, Saab propose de produire en Suède les premiers appareils (comme pour le Brésil), le temps de mettre en place localement des capacités de production. Saab propose même d'aller plus loin en construisant en Inde un centre complet dédié à la production mais aussi à la R&D et aux essais. Cette infrastructure serait, selon Saab, « la plus moderne au monde ».

L'industriel suédois espère aussi séduire la marine indienne qui vient de publier une demande d'information pour un chasseur embarqué. Saab propose le Gripen M qui est en cours de développement depuis 6 ans. Le phase de conception de cette variante serait aujourd'hui terminée. L'appareil doté d'un train renforcé pourrait aussi bien décoller depuis un porte-avions doté d'une catapulte que depuis un bâtiment STOBAR (Sans catapulte mais avec brins d'arrêt).

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.