Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Aero India 2017 Actualité Défense Actualité Salons

Aero India 2017 : Eric Trappier : « Poursuivre avec des contrats complémentaires »

Eric Trappier estime que des commandes de Rafale supplémentaires en Inde sont possible © Emmanuel Huberdeau

Air & Cosmos a rencontré Eric Trappier, en Inde à l'occasion du salon Aero India 2017. Le président de Dassault Aviation est revenu sur les ambitions de l’avionneur français quelques mois après la signature avec New Delhi d'un contrat pour l'acquisition de 36 Rafale.

A&C : Après la signature du contrat de vente du Rafale, quelles sont désormais les perspectives pour Dassault Aviation en Inde ?

Eric Trappier : Un grand travail a déjà été fait pour arriver à ce contrat. Les déclarations de l'armée de l'Air indienne depuis plusieurs années, ainsi que les déclarations récentes du ministre de la défense, notamment durant ce salon, démontrent que le besoin indien est important. 

Nous souhaitons poursuivre dans la lancée avec des contrats complémentaires. Que ce soit d'ailleurs pour l'armée de l'air indienne ou peut être pour la Marine, puisqu'elle vient d’émettre une demande d'informations pour savoir si elle pourra acquérir des avions de combat pour ses porte-avions actuels et futurs. 

Dans ce cadre là, le Rafale a un avantage unique par rapport à tous ses concurrents dans le monde : il est un avion qui a été défini dés le départ pour équiper l'armée de l'Air et la Marine française à bord d'un porte-avions.

Par conséquent toutes ses caractéristiques et sa polyvalence lui permettent de répondre très favorablement à cette demande indienne. Dans ce domaine, il est le seul avion au monde. Le F-18 n'a été conçu que pour les marins, le Rafale a été fait pour les aviateurs et les marins. C'est un avantage considérable. De plus les versions air et marine sont quasi identiques. 

Je pense donc que ces 36 premiers avions doivent être le début d'une longue lignée. C'est d'ailleurs pour cela que nous investissons en Inde, pour nous permettre de s'installer et de fabriquer aussi dans le pays. 

Ces différents contrats créent du travail en France mais aussi en Inde, c'est une vraie stratégie "win-win" pour nos deux pays.

 

Entretien à retrouver dans son intégralité dans le prochain numéro d'Air & Cosmos.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.