Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Défense

Adoption des projets de la CSP

Selon l'évolution du projet Ocean 2020, le Patroller version maritime de Safran pourrait participer au futur système de surveillance maritime européen. © Safran

Le 6 mars, le Conseil a adopté la feuille de route définissant les principes et prochaines étapes de la coopération structurée permanente (CSP).

Ce sont donc 17 projets collaboratifs qui ont été officiellement adoptés par le Conseil. Seuls les Etats ayant annoncé leur participation à la CSP ont pu prendre part au vote, comme le prévoit les principes de cette coopération. Ils avaient déjà été définis en décembre dernier et couvrent un ensemble de spectre, allant de la formation, jusqu'à la surveillance, en passant par le développement de véhicules terrestres. On note notamment le projet HARMSPRO, pour la surveillance et la protection maritime. A travers ce projet, les Etats participants devront « livrer un système intégrant plusieurs capteurs, logiciels et plateformes (maritimes, sous-marines, aériennes), qui mettront en commun et analyseront les données, pour permettre la détection et l'identification du large spectre de menaces maritimes », explique le Conseil. Un projet parallèle vise à développer les capacités de surveillance maritime. Cela devra passé par un système intégrant des composants air – terre – mer, qui pourra informer en temps réel les Etats Membres des évènements.

Lors de cette réunion, les Etats participants à la CSP ont définit plusieurs calendriers afin d'organiser les étapes à venir dans la concrétisation de la CSP. L'un établit ainsi « le processus de réexamen et d'évaluation des plans nationaux de mise en œuvre » afin de définir la participation des Etats européens. Ils ont également discuté des futurs projets collaboratifs qui pourraient être adoptés en juin 2018.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.