Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Défense Actualité Hélicoptères militaires

Acceleration de la numérisation de l'ALAT

NUMESIM met en oeuvre une tablette tactile est un boitier de liaison. © Emmanuel Huberdeau

Le programme NUMESIM permettra d'équiper dés 2018 les hélicoptères de l'ALAT d'un système numérique léger permettant de partager la situation tactique avec d'autres hélicoptères et avec les troupes au sol.

La Direction Générale de l'Armement présente comme chaque année, à l'occasion de son forum innovation, les pépites des programmes d'innovation technologique qu'elle soutient. Parmi ces projets, plusieurs "success stories", des équipements arrivant à maturité qui seront bientôt intégrés dans les forces.

NUMESIM est de ces succès. Il s'agit d'un projet porté par la DGA et le GAMSTAT (Groupement aéro mobilité de la section technique de l'armée de Terre). Il a pour objectif de doter les hélicoptères de l'armée de Terre d'une solution légère permettant de les raccorder à la chaine de commandement numérisée. L'ALAT (aviation légère de l'armée de Terre) a déjà lancé un mouvement de numérisation avec le système SITALAT. Celui-ci a été commandé à plusieurs dizaine d'exemplaires et a été progressivement déployé. Mais il s'agit d'un système lourd à mettre en place. Son intégration nécessite l'immobilisation d'un appareil alors même que les machines sont très sollicitées et certaines flottes victime de taux de disponibilité faibles. NUMESIM doit donc permettre d'équiper rapidement les hélicoptères avec un système léger.

MUNESIM se compose d'un simple boitier relié par cable USB ou Bluetooth à une tablette Getac équipée du logiciel Sitalat. Le boitier peut être monté en quelques minutes à la place du boitier radio PR4G d'un hélicoptère. C'est lui qui permet à la tablette d'être connectée au sein du système de liaison de donnée tactique de l'ALAT.

Sur la tablette l'équipage et en particulier le chef de bord à accès à une cartographie avec l'emplacement des troupes amies et ennemies tenus à jour en temps réel par les différents acteurs connectés. Cet équipement peut permettre aussi la transmission d'ordres et de compte rendu. Il est de plus rallié au système de préparation de missions des hélicoptères de l'armée de terre. Le système n'est pas aussi complet que SITALAT, mais il constitue un complément simple d'intégration. Le système peut aussi être connecté au système d'information des troupes combattant à terre.

La DGA prévoit de déployer 180 équipements de ce type sur Gazelle MA, Puma, Caracal, Tigre et Caïman terre. A bord du Tigre, l'intégration sera un peu plus complexe. La tablette ne pouvant être placée sur la cuisse du chef de bord, elle devra être intégré au milieu de l'avionique moyennant quelques réorganisation. 

30 appareils devraient être équipés d'ici fin 2018 et le système sera directement déployable en opération. Au final l'objectif est d'équiper tous le parc de l'ALAT soit de NUMESIM soit de SITALAT. 

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.