Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Défense Actualité Forces armées

A bord du Dixmude : Opérations amphibies, opérations combinées

Une Gazelle du 5e RHC décolle du "Dixmude". © Emmanuel Huberdeau

Air & Cosmos a embarqué à bord du BPC "Dixmude" de la Marine Nationale pour vous faire suivre le début de la mission "Jeanne D'arc" 2018. L'occasion d'aborder le rôle des moyens aériens dans les opérations amphibies.

Porte hélicoptères d'assaut, les bâtiments de projection et de commandement français ont été conçus principalement pour mener des opérations amphibies. 

La doctrine de l'OTAN prévoit deux types de manoeuvres pour mettre des troupes à terre depuis la mer. La manoeuvre dite "Ship to Shore" consiste à faire débarquer des troupes sur une plage grâce à des embarcations adaptées. La France dispose avec l'EDAR d'un outils particulièrement souple pour ce type de missions. Pour autant elle s'appuie aussi sur des moyens plus conventionnels, les CTM qui sont complémentaires des EDAR et qui seront bientôt renouvelés.

L'autre manoeuvre et celle du "Ship to objective". Les troupes sont dans ce cas aérotransportées directement vers leur objectif se trouvant au delà du littoral. Ce type de manoeuvre est aujourd'hui privilégié par les Etats Unis et le Royaume-Uni qui peuvent s'appuyer sur des hélicoptères lourds ou sur le V-22 Osprey.
Les BPC, dont le "Dixmude", ont été conçus pour pouvoir opérer simultanément les deux types de manoeuvre. Le radier peut accueillir un EDAR et deux CTM tandis que le hangar hélicoptère peut abriter plus d'une quinzaine d'hélicoptères. 

Dans tous les cas, les hélicoptères seront amenés à jouer un rôle majeur dans toute opération amphibie. Impossible d'imaginer aujourd'hui ce type de manoeuvre sans appui aérien. Les hélicoptères d'attaque seront donc chargés de l'appui des troupes et de l'escorte des hélicoptères de manoeuvre chargés de transporter matériel et personnel à terre. 

Dans quelques semaines, le "Dixmude" sera à Djibouti où les troupes embarquées depuis Toulon (3e Rima, génie, marines américains, détachement du 5e RHC) seront renforcés par les forces françaises de Djibouti pour mener un important exercice amphibie. Ils mettront alors en oeuvre hélicoptères d'attaque et de manoeuvre et embarcations de débarquement pour mettre à terre les différents éléments du groupe tactique embarqué. Le drone Camcopter pourrait aussi être employé pour la première fois dans ce cadre.  

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.